WSM au cœur de la protection sociale inclusive au Mali : un nouveau programme de plus de 735 millions FCFA lancé. 

Après avoir travaillé de 2017 à 2021 sur la thématique du droit à la protection sociale, We Social Mouvements (WSM), en français ‘’Nous, Mouvements sociaux’’ et ses partenaires passent à un nouveau programme pour la période de 2022 à 2026.  Le lancement officiel de ce nouveau programme a eu lieu le 17 juin 2022, au Centre Aoua Kéita.  Le coût total dudit programme pour le Mali est estimé à 1 123 325 €, soit environ 735 777 675 F CFA.

Ce programme qui vient ainsi d’être lancé pour cinq ans dans notre pays est mis en œuvre par les structures partenaires de WSM au Mali, à savoir : l’Union technique de la Mutualité (UTM), le Mouvement des Travailleurs croyants, KONDO Jigima et le Réseau national multi acteurs de protection sociale.

Dans de présentation du directeur général de l’UTM, Issa Cissouma, il ressort que ce programme s’articule autour de trois axes stratégiques. Le premier axe prend en compte les services en matière de protection sociale, dont l’accès à la protection sociale, l’accès à l’emploi et les changements politiques. Le deuxième axe est relatif au changement de politique de protection sociale. Et enfin, le troisième axe se penche sur le genre et l’environnement.

Selon M. Cissouma, le nouveau programme 2022-2026 entend participer à la consolidation du précédent basé sur la thématique du droit à la protection sociale et qui a enregistré des résultats probants. Parmi les avancées en matière de protection sociale, il a cité entre autres : l’accès à la protection sociale de 36 389 personnes (57% de femmes et 52% de jeunes) des groupes cibles ne bénéficient d’un mécanisme/système de protection sociale (public, communautaire, mutuelles (réellement assurés).

De même, il s’agit de l’accès à l’emploi de 4185 personnes dont 68 % de femmes et 54 % de jeunes travailleurs ont obtenu un nouvel emploi plus digne ou qui ont amélioré leur emploi existant revenu au SMIG, grâce aux appuis en formation professionnelle, aux initiatives productives d’économie sociale et solidaire organisées par les partenaires.

Enfin au niveau des changements action politique, il a cité l’adoption de la loi sur le RAMU au Mali et son décret d’application ; l’adoption de la loi relative à la protection sociale en faveur des personnes handicapées (H/F) prenant en compte la dimension emploi et son décret d’application. Il y a aussi, la mise en place d’un organe administratif des mutuelles sociales (OAMS).

Par ailleurs, les participants à cette rencontre ont aussi salué la création de la caisse nationale d’assurance maladie (CANAM). « En cette période de crise, un bon système de protection sociale constitue un outil sûr pour amoindrir les différents chocs sur les populations. C’est pour cette raison que nous ne devons pas baisser les bras », a déclaré Mme Zenab Touré, représentante du département en charge de la santé.

WSM, selon ses responsables, est actif dans vingt-trois pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine et en Belgique avec près de cent organisations composées de syndicats, de mutuelles, d’organismes de microcrédits, d’organisations de femmes, de jeunes ou de personnes âgées, etc.

A O

Source : Ziré

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *