Éliminatoires de la CAN 2023 : Éric Chelle réussit son baptême de feu 

Nommé sur fond de polémique et de scepticisme, le nouveau sélectionneur du Mali, Eric Sékou Chelle, a fait une bonne impression pour son entame avec les Aigles. À l’ouverture de la Coupe d’Afrique des Nations Côte d’Ivoire 2023, le Mali, version Eric Chelle, n’a fait qu’une bouchée du Congo Brazzaville (4-0). C’était le 04 juin 2022 au Stade du 26 Mars.

Avec un 4-4-2 classique, le nouveau sélectionneur semble trouver la formule idéale pour faire briller ces attaquants, en panne sèche depuis longtemps. Pour la première du nouveau sélectionneur Eric Chelle, les Aigles revanchards de l’élimination pour la Coupe du monde n’ont pas fait de détails face au Congo. Victoire quatre (4) buts à zéro (0), c’est ce que le tableau affichera à la fin de la rencontre, de quoi pouvoir désormais tourner la page après l’élimination en barrages de la Coupe du monde 2022.

Une fois sur le terrain, il a fallu moins d’une minute au milieu de terrain du Red Bull Salzbourg, Mohamed Camara, pour ouvrir le score d’une frappe lourde dans l’axe suite à un centre du Rennais Hamari Traoré. Ensuite, l’excellent Bissouma réalisait dix minutes plus tard un festival dans la surface pour offrir un caviar à El-Bilal Touré, qui ne gâcha pas l’offrande (2-0, 11e).

Paniqués, les Congolais, complètement submergés, vont continuer de subir la pression des Aigles du Mali, précisément à l’attaque malienne et surtout avec El-Bilal Touré qui s’offrait un doublé en fusillant un Mafoumbi avancé, d’un tir sous la barre, suite à une perte de balle congolaise (3-0, 39e). Juste avant la pause, Bissouma, encore lui, centrait pour la tête plongeante du Nantais Kalifa Coulibaly (4-0, 44e). C’était donc le carton plein à la pause.

Au sortir des vestiaires, les Congolais vexés dans leur orgueil ont tenté de réagir, mais le dispositif défensif malien très costaud et bien organisé n’a pas permis aux Congolais d’espérer. Certes, le second acte se révéla très ouvert, mais aucun but ne fut marqué d’un côté comme de l’autre.

Si les supporters trouvent cette victoire des Aigles assez éclatante, elle ne l’est pas encore totalement au goût très perfectionniste du nouveau sélectionneur. « 90 mn de bonheur ? Je ne sais pas. De très bonnes choses ? On en a eu de moins bonnes. Maintenant, on a été très efficace ; on a eu des occasions ; on avait demandé aux joueurs de mettre l’intensité surtout dans les quinze premières minutes. Voilà, on a eu la chance de marquer assez rapidement. Je voulais 10 frappes par mi-temps à peu près. Donc, ils ont respecté le plan de jeu à la lettre. Je les félicite, mais il y a encore des choses à améliorer », expliqué  Éric Sékou Chelle, après le match face au Congo Brazzaville.

C’est donc une très belle entrée en matière pour le nouveau sélectionneur, d’une part et d’autre part, pour les Aigles du Mali quant à la campagne de la CAN 2023. Dès ce jeudi 09 juin, les Aigles tenteront d’enchaîner face au Soudan du Sud pour la 2e journée. De son côté, le Congo recevra la Gambie, qui a commencé par un court succès (1-0) face aux Sud-Soudanais le samedi dernier.

Amadou Kodio

Source : Ziré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *