Situation de la pandémie du Coronavirus : quand l’humanité force le retour à la normale

Découvert vers la fin de 2019 pour la première fois en Chine, le virus du COVID-19 s’est très vite propagé à travers le monde, bouleversant ainsi le calendrier mondial en quelques semaines et jusqu’ici, aucun remède n’a été officiellement trouvé contre cette pandémie.

Pour limiter les dégâts, les services de santé ont très vite développé des techniques à pratiquer. Ainsi les États sont passés de l’état d’urgence au couvre-feu et au confinement général des citoyens. Aussi, d’autres disciplines sanitaires comme le lavage régulier des mains au savon, l’usage du gel hydro-alcoolique, le port de masque, ainsi que la distanciation sociale (au moins un mètre entre les personnes) ont été adoptées par les Etats touchés. Essoufflées par les mêmes mesures et sans pouvoir vaincre le mal, les  populations du monde en général et celle du Mali en particulier  ont réussi à forcer le retour à la vie normale.

De la France aux États-Unis en passant par la Russie, la Chine, l’Allemagne, l’Angleterre ou encore le Moyen-Orient, ces nations, de manière générale, continuent d’être durablement impactées par la pandémie liée au Coronavirus. Les activités économiques sont brusquement paralysées à travers le monde. Du trafic aérien au transport terrestre en passant par les activités sportives, bref le monde s’est immobilisé en quelques jours.

Après environ trois mois de souffrance, le monde force désormais le retour à la vie d’antan. Au Mali par exemple, ce sont les populations elles-mêmes qui ont commencé à s’opposer à certaines mesures de prévention, particulièrement le couvre-feu. Cette révolte est due principalement au caractère très peu pédagogique des policiers en charge de la mise en œuvre de cette décision. D’autre part, il s’agit de la précarité de vie à laquelle les citoyens font actuellement face.

Face à cette pression, le gouvernement a finalement cédé en levant le couvre-feu ce 9 mai 2020, au moment où le pays continue d’enregistrer des nouveaux cas positifs. Il s’agit là d’une vraie reculade sous la pression d’une population qui avait juré de boycotter ces mesures qu’elle jugeait peu réfléchies.

Toutefois, dans la plupart des pays à travers le monde, le processus de déconfinement est déjà déclenché malgré des rechutes redoutées par les services sanitaires. En France, c’est dès ce 15 mai 2020 que les supermarchés et certains restaurants ouvriront leurs portes. Aux États-Unis, nouveau fief du virus avec plus de 2 000  morts par jour, là aussi les populations demandent la réouverture de certains secteurs d’activités, car des millions de personnes sont déjà au chômage. En Allemagne, c’est la reprise du championnat au niveau du football qui est annoncé dès ce vendredi 15 mai 2020, mais à huit-clos. La reprise des D2 et D1 en Bundesliga et la reprise des entraînements individuels en Espagne et en Italie et la levée du couvre-feu au Mali et dans d’autres pays africains sont des signes annonciateurs vers le retour à la vie normale. Pour quel résultat ? Wait and see !

Amadou Basso

Source : Ziré