Covid 19 : La fermeture des écoles prolongée jusqu’au 9 mai

Le 08 avril 2020, le gouvernement du Mali a annoncé la prolongation de la fermeture des écoles prolongée par le gouvernement jusqu’au 9 mai 2020. « Des dispositions seront bientôt prises pour assurer la continuité pédagogique au bénéfice des apprenants », précise, dans son communiqué, le gouvernement malien.

« Les écoles publiques, privées et confessionnelles (maternelles, fondamentales 1 et 2, secondaires et supérieures) y compris les medersas resteront fermées du 09 avril 2020 au 09 mai 2020, pour raison de la pandémie de la maladie à Coronavirus ( COVID-19). » C’est la décision prise par les autorités maliennes. Le ministère de l’Éducation nationale, depuis la suspension des cours depuis le 17 mars dernier, envisage  d’assurer  la continuité  pédagogique à travers  les mediums tels que la télévision, la  radio et  l’internet et autres réseaux sociaux. Cette éventualité n’enchante pas la coordination  des  syndicats signataires de l’éducation signataires du 15 octobre 2016 (SYPESCO, SYNEB, SYNEFCT, SYNESEC, SYLDEF, FENAREC, COSES) qui mène depuis plusieurs mois est à couteaux tirés avec le gouvernement à propos de ces revendications. Selon la coordination des syndicats signataires de l’éducation du 15 octobre 2016, cette volonté du gouvernement malien d’organiser des cours à distance à travers les médias, vise à « saper les mouvements de lutte des enseignants.» Pour elle, ces cours  ne l’engagent  nullement  pas et  n’apportent  aucun  intérêt pédagogique  pour  les élèves pour  qui connaissent les conditions de ce pays. La coordination a ainsi appelé ses militants « à ne pas accompagner ces cours à distance sans lendemain.»

Pour rappel, cela fait plusieurs mois que le gouvernement et  les enseignants  grévistes croisent le fer à propos de l’application de l’article  39  qui stipule que « toute majoration des rémunérations des fonctionnaires relevant du Statut général s’applique de plein droit au personnel enseignant de l’Enseignement secondaire, de l’Enseignement fondamental et de l’Éducation préscolaire et spéciale ». L’on  se souvient  que les enseignants  grévistes  avaient observé   une  grève de 20 jours, soit  480  heures  allant  du lundi 17 au vendredi  21  février  2020, du  lundi  24  au  vendredi  28 février 2020, du lundi 02 au  vendredi  06  mars 2020 et  du  lundi 09 au  vendredi 13 mars 2020 inclus si la revendication n’est pas satisfaite. La rétention des notes est avec effet immédiat. Cette grève  a  précédé d’autres cessations de travail par  les enseignants signataires du 15 Octobre 2016. A savoir  aussi qu’ils ont battu plusieurs  fois le pavé. La dernière a été réprimée  d’ailleurs  violement  par  les forces  de  l’ordre. Malgré  cette répression, ne comptant   pas  se  laisser  faire, les enseignants  grévistes,  ont  encore  déposé  un autre  préavis  de  grève  de 25 jours  qui  fût retiré  ensuite  avec  la fermeture des écoles  par  le gouvernement  malien pour  raison  du Covid-19.

K. Diakité

SourceLerepublicainmali