Boulimie foncière du chef de la BUPE de la Mairie de la Commune IV : Le Secrétaire Général sans ambages : « la Mairie n’a pas donné une autorisation à qui que ce soit… »

Pour des questions liées au foncier et à la prolifération anarchique des bars dans la proximité immédiate des 50 Logements de l’ACI 2000, en Commune IV du District de Bamako, le courant ne passe plus entre le chef de la Brigade Urbaine pour la Protection de l’Environnement (BUPE) de la Mairie de la Commune IV du District de Bamako et les membres de l’Association des Habitants de cette localité.

Il suffit de faire un tour à  la Cité des 50 Logements de l’ACI 2000, en Commune IV du District de Bamako pour s’en convaincre. La découverte est macabre. Ce sont des  bars qui poussent comme des campions : « Crystal », « Chez l’oncle », « Abondance », « Yushan », « Province »…. Malgré son désaccord et son opposition aux autorisations d’ouverture accordées à ces bars, les démarches entreprises par l’Association des Habitants des 50 Logements de l’ACI 2000, en Commune IV du District de Bamako n’aboutissent pas.

Elle rappelle que l’ouverture de tels établissements de forte consommation de boissons alcooliques dans la proximité immédiate d’une zone d’habitation est une véritable source de trouble de voisinage, générant du banditisme, des tapages nocturnes et de véritables influences négatives sur la jeunesse de la cité et de la commune. Toutes choses en contradiction flagrante avec la politique prônée par les plus hautes autorités de notre pays, à savoir : assurer par les moyens appropriés, la sécurité et la quiétude des citoyens.

Les uns et les autres parlent aussi de boulimie foncière du chef de la Brigade Urbaine pour la Protection de l’Environnement (BUPE) de la Mairie de la Commune IV du District de Bamako. Ils mentionnent que dans le souci de tout accaparer autour de lui, le chef de la Brigade Urbaine pour la Protection de l’Environnement  (BUPE) en Commune IV du District de Bamako va jusqu’à vouloir attribuer à la tenancière d’un bar qui jouxte la cité des 50 Logements de Lafiabougou, un espace inclus dans ladite cité. Un Titre Foncier (TF) établi par décret présidentiel.

Il nous revient que alerté, le Secrétaire Général de la Mairie affirme n’avoir jamais été au courant d’une telle tentative d’usurpation de titre, en ces termes : «…La Mairie n’a pas donné une autorisation à qui que ce soit dans ce sens. Je suis sûr que la Mairie ne va pas agir de la sorte ». Alors la question qui se pose est de savoir si le chef de la BUPE est au-dessus du Secrétaire Général de la Mairie de la Commune IV du District de Bamako qui assure l’intérim dans la gestion de cette Mairie ?

« Les vieilles pratiques ont la vie dure. Quelle que soit sa volonté, un tigre ne peut pas accoucher d’un agneau. Soyons vigilants à tous les niveaux pour éliminer les dysfonctionnements qui paralysent certains de nos services publics », précisent des membres de l’Association des Habitants des 50 Logements de l’ACI 2000, en Commune IV du District de Bamako.

Correspondance particulière

 Source : La Rédaction du Mali

One Reply to “Boulimie foncière du chef de la BUPE de la Mairie de la Commune IV : Le Secrétaire Général sans ambages : « la Mairie n’a pas donné une autorisation à qui que ce soit… »”

  1. Wonderful web site Lots of useful info here Im sending it to a few friends ans additionally sharing in delicious And obviously thanks to your effort

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *