FOCUS : Où étiez-vous ? 

à la une Accueil Actualités Au Mali Flash infos Infos en continus Non classé Société

Dans un communiqué conjoint, publié en fin de semaine dernière, les représentations diplomatiques de 3 pays (Usa, Grande Bretagne et Canada) accréditées dans pays donnent de la voix au sujet d’un rapport publié par l’ONU sur les événements de Moura, une localité qui, on se rappelle, avait été assiégée par une horde de terroristes. Il a fallu l’intervention salvatrice des FAMA pour déloger ces criminels et libérer Moura.

Dans son rapport, visiblement commandité, l’ONU au lieu de saluer les efforts du Mali dans sa lutte pour se débarrasser des bandes terroristes, pointe un doigt accusateur sur l’armée malienne. Ce n’est pas une première de la part de cette organisation.

C’est donc ce rapport à la fois partial et truffé de témoignages mensongers qui a fait l’objet de ce ridicule communiqué de la bande des trois (USA, Grande Bretagne, Canada). Nul n’est dupe ! Ces trois (comme ce fut le cas en Irak, en Lybie et ailleurs) sont à la manœuvre en vue de déstabiliser le Mali. Ce n’est guère un mystère les USA, la Grande Bretagne et le Canada agissent depuis des mois au compte et sur autres orchestrations de la France qui tire les ficelles de cette insidieuse campagne contre l’armée et les Autorités maliennes.

Avant les événements de Moura combien de villages maliens ont-ils été pillés, incendiés, meurtris, assiégés et/ ou souvent carrément détruits par des groupes terroristes ?

Où étaient ces missions diplomatiques des Usa, de la Grande Bretagne et du Canada ?

Le monde entier a assisté au massacre perpétré par les militaires français de l’opération Barkhane contre des populations civiles à Bounty (Mopti), le 3 janvier 2021. Où étaient les ambassadeurs de ces trois pays occidentaux ? Ont-ils demandé des comptes à l’armée française et/ou aux Autorités françaises ? La bande des trois a-t-elle levé le petit doigt lorsque la France a carrément rejeté le rapport publié par la division des droits de l’homme de la MINUSMA sur les massacres de Bounty ? Cette barbarie, faut-il le préciser, a fait des dizaines de victimes civiles. Deux ans après, Bounty pleure toujours ses morts et les auteurs de ces massacres ne courent aucun risque ! En revanche, l’instrumentalisation de la question de Moura à travers l’ONU ne fait l’objet d’aucun doute. En réalité, les occidentaux veulent tout simplement se servir de cette question après avoir lamentablement échouer sur d’autres terrains de déstabilisation de notre pays. Peine perdue : cette énième machination est vouée à l’échec !

Source : L’Aube

Last Updated on 16/05/2023 by Ousmane BALLO