Services WASH dans les établissements de santé : les résultats de diagnostic Task force validés

Les résultats de diagnostic organisationnel et institutionnel de la TASK FORCE WASH/PCI ont été validés avec acclamation à l’issue d’un atelier de restitution organisé par International Water and Sanitation Centre (IRC WASH) le 16 septembre 2022, à l’Hôtel Onomo de Bamako. 

C’est pour harmoniser les actions concernant l’Eau, l’Hygiène et l’Assainissement (EHA) dans les établissements de santé que la direction générale de la Santé et de l’Hygiène publique à travers la sous-direction Hygiène publique et Salubrité a mis en place depuis 2015 une Task Force Wash/PCI chargée entre autres de suivre et de coordonner toutes les interventions en matière d’Eau, d’Hygiène et d’Assainissement ainsi que la Prévention et le Contrôle des infections dans les établissements de soins de santé. Ainsi, depuis sa mise en place jusqu’à nos jours, cette Task Force Wash/PCI assure : la coordination des interventions ; les systèmes de suivi des services EHA en milieu de soins ; la mobilisation des acteurs ; le contrôle des standards EHA, etc.

Pour mieux la renforcer, IRC en tant qu’acteur mondial du renforcement des systèmes Eau, Hygiène et Assainissement (WASH), à travers son programme ‘’Safe Water Strategy’’, a effectué son diagnostic institutionnel et organisationnel. Il s’agit d’amener tous les membres à avoir une idée nette de l’état actuel de la Task Force et de son organisation, et de contribuer efficacement à son renforcement pour l’atteinte des objectifs escomptés. C’est en ce sens, qu’il a organisé cet atelier de restitution des résultats du diagnostic institutionnel et organisationnel qui a regroupé plusieurs membres de la Task Force Wash/PCI.

Selon Dr. Afou Chantal Bengaly, Directrice Pays de l’IRC Wash, ce diagnostic comme indiqué avait pour but d’évaluer les capacités organisationnelles et institutionnelles ; le fonctionnement et les liens de collaboration entre les structures membres et avec des entités tels que Cluster Wash, Groupe technique nutrition, FONGIM, etc. ) ; la cartographie des compétences et les besoins de renforcement des capacités. « Ce diagnostic représente une phase cruciale dans l’harmonisation des efforts pour l’amélioration de la qualité des soins à travers l’atteinte de l’ODD6 ‘’garantir un accès universel aux services Wash pour tous et pour toujours’’ et l’ODD3 ‘’bonne santé et bien-être’’. En effet, selon le journal médical panafricain, les infections liées aux soins représentent la 3ème cause de mortalité maternelle. la deuxième cause de mortalité néonatale précoce et la première cause de morbidité postopératoire », a-t-elle souligné.

Rendre la task force WASH / PCI plus performante

Dr. Afou estime également qu’u Mali, jusqu’en 2020, seulement 42% des établissements de santé disposaient des installations d’hygiène des mains. « Ceci représente un risque important d’exposition aux maladies nosocomiales. IRC (International Water and Sanitation Centre), depuis des décennies, ne ménage aucun effort pour assurer l’accès universel aux services Wash et pour toujours. Au Mali, IRC intervient dans les communes de Nossombougou, Ouolodo et Tioribougou depuis 2018 dans le cadre du projet safe Water strategy financé par la Fondation Conrad N. Hilton. Ce projet vise à atteindre l’ODD6 d’ici 2030 en prenant comme point d’entrée les écoles et les établissements de santé », a-t-elle ajouté.

Elle a aussi rappelé qu’en 2021, IRC Mali a doté six maternités rurales dans ses communes d’intervention d’équipements Wash afin d’améliorer la qualité des soins et le niveau de vie des populations. « A IRC, nous valorisons l’action collective entre tous les acteurs du Wash afin de mutualiser nos efforts pour plus d’impact dans le domaine du Wash d’où nos efforts pour rendre la task force Wash / PCI plus performante. La Task Force en tant qu’organe de coordination des interventions dans le cadre du Wash Santé et la prévention et le contrôle des infections, se voit confier le rôle de rassembleur toutes les structures œuvrant dans le Wash et la santé et de synchroniser les interventions dans ce domaine afin d’assurer la couverture totale de tous les établissements de santé du Mali », a-t-elle précisé.

Quant au représentant de la direction nationale de l’Hydraulique, Abdoulaye Tanagra, la qualité de soins de santé va avec eau, hygiène et assainissement. Il invite aussi les acteurs du secteur à conjuguer leurs efforts pour l’atteinte de l’ODD6.

Il faut préciser que ce présent diagnostic organisationnel et institutionnel a fait ressortir l’état actuel de la Task Force ainsi que les défis auxquels elle fait face pour mener à bien sa mission. Il dispose aussi d’un plan de renforcement des capacités avec des actions précises pour augmenter son efficacité en tant qu’organe de coordination.

Ousmane BALLO

Source : Ziré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *