Mali : le système eau, hygiène et assainissement au centre d’une rencontre de haut niveau  

Les 15 et 16 Juin 2022, un séminaire national s’est tenu à Bamako sur l’Eau, Hygiène et Assainissement. Organisée par IRC WASH Mali en partenariat avec World Vision et WaterAid, cette rencontre s’est déroulée autour du thème : « Parlons de Système Eau, Hygiène et Assainissement (EHA) résilients au Mali ».

Durant deux jours, les participants à ce séminaire national ont travaillé sur six thématiques suites :  l’action collective en pratique dans les systèmes WASH (Eau, Hygiène et Assainissement); l’intégration du WASH dans l’éducation et la santé, partage d’expériences, défis et perspective; le renforcement des systèmes WASH dans un contexte fragile; la Gouvernance des ressources en eau: enjeux et perspectives; l’apport du secteur privé dans les systèmes WASH ; les recherches et pratiques, expériences des Instituts de recherches et des Universités dans le système WASH.

A la cérémonie d’ouverture, le représentant du Maire de la Commune III du District de Bamako, Issa Niambélé, estime que ce séminaire consiste à renforcer les systèmes WASH au Mali, particulièrement au sein des établissements sanitaires et scolaires. Après avoir reconnu que la cause est nationale, Issa Niambélé a rassuré les acteurs du secteur Eau, Hygiène et Assainissement de l’accompagnement constant de son Conseil Communal en vue d’atteindre l’objectif escompté.

Dans son intervention, la Directrice Pays d’IRC WASH Mali, Mme Traoré Afou Chantal Bengaly, a rappelé que ce séminaire est une première dans le secteur WASH au Mali. Elle ajoute aussi que le but de la rencontre est d’amener l’ensemble des acteurs du secteur à converger leurs efforts pour l’atteinte de l’Objectif de Développement Durable (ODD6) ‘’garantir un accès universel et durable aux services WASH pour tous et pour toujours’’.

 « La question de l’atteinte de l’ODD6 d’ici 2030 est l’une des plus pertinentes, car 2030 est déjà à notre porte. Ne dit-on pas que ‘’seul on va vite, ensemble nous irons loin !’’. Ceci enfin de rappeler l’importance de joindre les efforts pour révéler les défis de l’atteinte de l’ODD6. IRC, depuis toujours, valorise et priorise l’action collective. La collaboration IRC-World Vision en est une parfaite illustration », a déclaré Mme Traoré Afou Chantal Bengaly.

Selon elle, de 2017 à nos jours, à travers le projet Safe Water Strategy, financé par la fondation Conrad N. Hilton et le projet eau potable et santé maternelle », financé par la Fondation de la loterie Suédoise, IRC et World Vision collaborent avec les mairies des communes rurales de Nossombougou, Ouolodo et Tioribougou dans le cercle de Kolokani, région de Koulikoro dans le but d’atteindre l’ODD6 avec une attention particulière pour la couverture complète des écoles et des centres de santé en services WASH durables.

Un document de plaidoyer pour mobiliser…

Cette collaboration, ajoute-t-elle, a engendré l’élaboration et la mise en œuvre de trois plans stratégiques communaux WASH et neuf plans WASH – FIT dans trois centres de santé communautaire et six maternités rurales qui sont fonctionnels et suivi par le district sanitaire de Kolokani et enfin la réalisation de neuf châteaux d’eau et d’autres infrastructures WASH .

« Les discussions de ces deux jours seront compilées en un rapport de synthèse qui sera un document de plaidoyer pour mobiliser les plus hautes autorités du Mali ; les partenaires au développement, du secteur privé et de tous les acteurs du secteur pour l’accès durable et équitable aux services WASH », a-t-elle souligné.

 « A l’avenir, la pression augmentera : l’industrialisation aura besoin de plus d’eau ainsi que l’irrigation et au même moment, la variabilité et les changements climatiques augmenteront avec davantage d’irrégularités. La pression augmentera à mesure que la population augmente. Donc, il faut protéger les ressources, les fleuves et gérer les eaux usées pour les générations actuelles et futures. Pour notre part, nous soutenons un programme conjoint GIRE avec la Suède », a déclaré Mme Antje Van Driel, première secrétaire à l’Ambassade du Royaume des Pays Bas au Mali.

Le Directeur Exécutif d’IRC WASH, Dr Patrick Moriarty, a rappelé que son organisation est indépendante et spécialisée sur les questions WASH. Selon lui, le but de ce séminaire est de contribuer à la création des systèmes nationaux et locaux solides et capables de fournir des services d’eau et d’assainissement surs, durables et équitables. Pour gagner ce pari, Dr Moriarty estime qu’il faut mettre l’accent sur le partenariat et l’action collective.

Dans son discours d’ouverture du séminaire, le Conseiller Technique du Ministère de la Santé, Hamadoun Dicko, a rappelé que les services eau, hygiène et assainissement sont essentiels dans la préservation, le contrôle et la prise en charge des maladies, particulièrement celles liées à l’eau et pour le bien-être de la population en général.

Selon lui, l’organisation de ce séminaire dont l’objectif général est de renforcer les systèmes EHA au Mali, avec une attention particulière aux établissements de santé et les écoles, vient à point nommé et soutient l’engagement manifeste du Gouvernement de la Transition à accroitre l’accès des populations aux services sociaux de base, notamment à l’eau, à l’hygiène et à l’assainissement.

Ousmane BALLO / Afrikinfos-Mali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *