Trois diplomates français sommés de quitter le territoire burkinabè

à la une Actualités En afrique Flash infos Infos en continus Politique

Le Burkina Faso a donné jusqu’à ce jeudi, l’ordre à trois diplomates français de quitter son territoire pour cause « d’activités subversives », a appris l’AIB.

Gwenaïelle Habouzit et les conseillers politiques Guillaume Reisacher et Hervé Fournier, travaillant à l’ambassade de France au Burkina Faso, ont été déclarés comme « personnes indésirables » (persona non grata).

Ouagadougou qui les accuse « d’activités subversives », leur a donné jusqu’au 18 avril 2024 pour quitter le territoire.

Depuis l’arrivée au pouvoir en septembre 2022 du capitaine Ibrahim Traoré qui prône la souveraineté de son pays, les relations avec l’ancienne puissance coloniale ne sont plus excellentes.

Ainsi le Burkina Faso a réclamé et obtenu le départ de l’ambassadeur Luc Hallade en janvier 2023 et celui de l’armée française en février 2023.

En mars 2023 et en septembre 2023 c’était le tour des coopérants militaires et de l’attaché militaire.

On rappelle également qu’en décembre 2022, deux « espions » français qui s’intéressaient aux activités des FDS burkinabè ont été chassés.

Source : AIB

 

Last Updated on 18/04/2024 by Elalie Konaté