Police nationale-protection civile : la  militarisation enclenchée !

Le projet de loi portant militarisation de la police nationale et de la protection civile en examen, le jeudi 20 octobre 2022, au Conseil national de transition (CNT) a finalement été adopté à l’unanimité par  111 parlementaires présents. Et elle a été promulguée  le 27 octobre 2022, et  publiée au Journal officiel.    

cette loi adoptée va servir à mettre en œuvre le traitement des forces de défense et sécurité par l’harmonisation des grilles indiciaires, l’établissement et l’adoption des grades en tenant compte des niveaux de responsabilité hiérarchique et fonctionnelle. Il permettra de consolider les acquis liés aux catégories et paliers d’intégration, de diversifier les équipements et le recours à l’outil militaires, ainsi que d’organiser la formation des unités d’élite en s’inspirant des forces. Aussi, la militarisation de la police concoure à remettre une plus grande réactivité et fermeté lors des opérations, ainsi qu’au renforcement de la cohésion entre les forces de défense et de sécurité et au respect de la hiérarchie, au sens du sacrifice, au maintien de la discipline et à la cessation des activités syndicales intempestives. Le tout, pour engager les forces armées dans des situations opérationnelles.

La nouvelle loi permettra également d’étoffer les effectifs des forces de défense et de sécurité pour un maillage du territoire national. Elle va renforcer la discipline au sein de ces forces et participer davantage à la sécurisation des localités reconquises en vue du retour de l’administration des services sociaux de base et des populations déplacées.

La militarisation de la police nationale et de la protection civile a été souverainement recommandée lors des assises nationales de la refondation au regard de la situation sécuritaire et des défis multiples auxquels les forces armées font face. ’’Ces deux structures continueront toujours à exercer leurs missions régaliennes et les missions qui leurs seront dévolues. Elles auront des missions en plus, et je souhaite la bienvenue de la police dans la grande famille militaire ’’, a indiqué le ministre de la Sécurité et de la Protection civile.

Selon le président de la Commission Défense du CNT, il s’agit de donner une mission de plus à la police nationale.

Il faut rappeler que la police nationale malienne été créée pendant la période coloniale, plus précisément le 31 juillet 1925, par un arrêté du gouverneur général de l’Afrique occidentale française. De sa création à ce jour, la police nationale a subi plusieurs mutations, de militaires à paramilitaires.

Quant à la protection civile, c’est en 1942 que furent incorporés les sapeurs-pompiers à la municipalité de Bamako.

MS

Source : L’Aube