Edito : A la conquête d’une nouvelle indépendance !

Le 22 septembre, le Mali célébrera la fête de son indépendance acquise en 1960. 62 ans déjà que Modibo Keïta proclamait l’indépendance de la République soudanaise qui devient la République du Mali. Une décision historique qui marque l’aboutissement d’une longue lutte d’un peuple colonisé. Mais, après 62 ans de marche, le Mali semble revenir sur ses pas. Le Mali revient sur ses pas pour corriger ce qui n’a pas marché. Ce qu’il croyait être une indépendance, est en réalité une simple façade qui traduit mal le mauvais engagement et le manque de volonté des dirigeants du Mali « indépendant » à concrétiser le rêve du père de l’indépendance. C’est un grand échec pour le Mali ! Toujours est-il que la France, qui avait rapatrié son dernier soldat sur injonction du président Modibo Keita, est revenue avec force, s’installer durablement aux bords du Djoliba et se plaisait à piétiner la souveraineté du Mali indépendant. La roue de l’histoire tourne. Les dirigeants actuels se sont promis de réaliser le rêve de feu Modibo Kéita : affirmer avec force non seulement l’indépendance du Mali en tout cas vis-à-vis de la France coloniale mais aussi la souveraineté du pays à pouvoir décider et choisir par lui. C’est en cela que la célébration du 22 septembre 2022 aura tout son sens. Loin d’être une festivité commémorative, cette fête du 22 septembre est la réaffirmation du Mali à protéger sa souveraineté nationale. Bonne fête du 22 septembre !

El Hadj Tiémoko Traoré

Source: Le Pouce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *