Lutte contre l’enrôlement des jeunes par les groupes armés terroristes : le projet Système DM arrive à terme

Lancé le 26 juillet 2020, le projet Système DM « On se débrouille pour un Mali meilleur », initié par l’Union des radios et télévisions libres du Mali (URTEL) et Kunafoni.com avec le soutien de l’ONG hollandaise Free Press Unlimited, est arrivé à terme. La cérémonie de clôture a eu lieu le 18 juin 2022 à la Maison de la Presse, sous la présidence de son président, Bandiougou Danté.

Le but principal de ce projet était de lutter contre l’enrôlement des jeunes par les groupes armés terroristes au nord et au centre du pays. Ainsi deux ans durant, le projet Système DM a associé vingt-quatre radios des régions du nord et du centre, permettant aux jeunes maliens, filles et garçons, de participer de manière inclusive et active aux débats publics. Selon les initiateurs, les jeunes ont pu partager leurs idées et exprimer leurs sentiments dans des programmes radiophoniques, des clubs d’écoute et des médias sociaux, faits par pour et avec eux-mêmes, en créant ainsi une contre rhétorique aux discours instructifs et moralisateurs de leurs aînés.

Au total, cent quatre émissions hebdomadaires ont été produites et diffusées dans quatre régions (Ségou, Mopti, Tombouctou et Gao) et dans trois langues locales à savoir : sonrhai, peulh et bambara par les vingt-quatre radios locales formées et équipées en conséquence.

Selon le coordinateur du projet, Mohamed Salaha Elhadj, ces émissions ont été également diffusées et discutées sur les réseaux sociaux et dans les grins. Une compilation vidéo des nouvelles rappées a été diffusée par Kunafoni.com pour un public plus large. En tout, le projet a porté sur une durée de trente mois avec un montant total de 449 626 euros, soit près de 300 millions de francs CFA, entièrement financés par la Coopération Belge et le ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas.

À la cérémonie de clôture, Bandiougou Danté a vanté les bien-fondés du projet. « La plupart des jeunes se voient laissés à leur propre sort. Pour certains, la seule porte de sortie est de se rallier aux groupes extrémistes. Pendant que les extrémistes utilisent plusieurs canaux de communication pour idéologiser les jeunes et les recruter, les médias peuvent jouer un rôle crucial pour inverser cette tendance », a-t-il souligné.

 Quelques résultats quantitatifs…

Au-delà d’appuis en formation pour la jeunesse du centre et du nord, le projet a accompagné des supports de communication des différentes zones, notamment des radios. En sa qualité de président de la Maison de la Presse, Bandiougou Danté, a tenu à expliquer : « 24 radios cibles ont été appuyées via la mise à disposition d’équipements permettant d’améliorer la qualité de leurs programmes. Aussi un format M-Stars de production et diffusion de 104 émissions et bulletins rappés par vingt-quatre radio locales partenaires, sur les réseaux sociaux et par Kunafoni.com. »

Aussi, des jeunes talents ont produit des émissions. Les producteurs les plus impliqués dans la mise en œuvre du projet du début à la fin, ont été primés pour leur bon travail, leur assiduité et leur disponibilité. Ils sont au total quatre producteurs et chaque prix contient : un Ciwara, une enveloppe symbolique de 100.000F CFA, ainsi que trois cartes de recharge de 10.000F CFA.

Amadou Kodio

Source : Ziré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *