Coupe du Monde Qatar 2022 : la Tunisie sous menace d’exclusion, le Mali en embuscade

Officiellement qualifiée pour la Coupe du Monde 2022 au Qatar, la sélection tunisienne pourrait être exclue de la compétition. La Raison : Un conflit entre le ministre des Sports Kamel Dguich et le président de la fédération tunisienne de football Wadii Al Jarry.

C’est une menace sérieuse qui plane sur l’équipe nationale tunisienne. Elle, qui s’est qualifiée au dépend du Mali lors des barrages aller-retour, joués en avril dernier. C’est suite à de nombreuses polémiques, notamment des soupçons de matchs truqués au sein du championnat tunisien cette saison en play-outs, précisément le match entre l’ES Zarzis et l’ES Hammam Sousse ou encore la rencontre opposante l’ES Métaloui à l’Olympique de Béjà.

Tout a démarré fin mai après les matches de barrages pour le maintien en première division du championnat tunisien escortés par des soupçons de corruption. La Fédération tunisienne de football (FTF) a sanctionné certains joueurs, mais la décision a été trop « hâtive » selon le ministère des Sports, et elle a constitué la goutte d’eau pour l’autorité qui ne supporte plus le comportement de la FTF.

Le responsable juridique du ministère a ainsi déclaré lors d’une conférence de presse que le bureau fédéral de la Fédération pourrait être dissout si des manquements graves se révèlent. De son côté, le ministre des Sports de la Tunisie menace de « dissoudre le bureau fédéral » dans les prochains jours. Si cela se produisait, la FIFA pourrait frapper fort en disqualifiant la Tunisie de la Coupe du Monde au Qatar pour ingérence politique.

Ce conflit ouvert entre le ministère des Sports et la Fédération tunisienne de football apparaît comme une menace qui pourrait priver la Tunisie du Mondial qatarien. La guerre froide entre les deux hommes aura certainement de lourdes conséquences sur l’équipe nationale tunisienne qui risque d’être suspendue de toutes les compétitions comme c’était le cas pour le Kenya.

Selon la règle de la FIFA, si la Tunisie se faisait éliminer pour ingérence, c’est le Mali, son adversaire lors du barrage de la coupe du monde qui serait repêché. On n’en est certainement pas là pour l’instant, mais c’est une éventualité à ne pas négliger.

Amadou Kodio

Source : Ziré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *