Face aux allégations d’exactions des Fama contre les Populations : Le Chef d’Etat-major Oumar Diarra s’inscrit en faux !

Suite aux fausses allégations entreprises par la Radio France Internationale et France24 accusant les Forces Armées Maliennes (FAMa) d’exactions contre les civils, le Chef d’Etat-major  de l’armée malienne, le Général Oumar Diarra a accordé un entretien à nos confrères de la chaîne de télévision ‘’Voxafrica’’ pour mettre les choses au clair et d’appeler à l’arrêt de la campagne de dénigrement contre les FAMa.

Ces derniers temps, les Forces Armées maliennes sont en  première ligne dans la lutte contre le terrorisme et le banditisme dans notre pays. Face à cette évidence et dans cette mission régalienne, elles  font curieusement objet d’accusations gratuites et injustifiées, notamment de la part de certaines ONG manipulées. Malgré tout, nos FAMa continuent de mener leur  mission qui est de protéger les populations maliennes  et leurs biens, avec satisfaction.

Il est aujourd’hui réel que la campagne de dénigrement entreprise par les medias français et certains organismes internationaux à la solde de la France impérialiste vise à ternir l’image de nos FAMa aux yeux des Maliens et du monde entier. Ayant compris cela et à la différence des autres régimes, les autorités maliennes de la transition ne veulent pas se laisser faire. Raison pour laquelle elles ont décidé de suspendre les émissions de RFI et de France 24 jusqu’à nouvel ordre. Après cette suspension, le Chef d’état-major des Armées, le General Oumar Diarra a tenu à donner certaines précisions sur la chaine africaine de  ‘’Voxafrica’’. Une intervention que nous avons visionnée pour vous.

En effet, selon le Chef d’Etat-major Diarra, les FAMa ont un sens de discernement et que la réussite de leurs opérations passe par la protection des populations. « Donc  nous ne pouvons pas travailler pour mettre la population à dos avec nous », a-t-il déclaré.  Avant de défier qui que ce soit, toutes ONG, toutes radios, toutes télévisions qui disent qu’elles sont  venues lui demander par rapport aux questions des Droits de l’homme et qu’il a fermé ses portes, d’apporter la preuve contraire. «  Je m’inscrit en faux. Donc cette campagne qui est présentement  en cours  ne profite à personne », a-t-il dit. Et de dire qu’aujourd’hui les FAMa ont besoin de défendre la nation, de sortir notre pays de cette crise pour que les populations maliennes puissent vivre en paix. Donc, dit-il, tout porteur d’arme qui se met au travers de la sécurité et de la protection des populations, sera combattu par les FAMa qu’il le veuille ou pas. «  Nous allons combattre les gens suivant le respect des principes du droit de l’homme et du Droit International Humanitaire comme nous sommes en train de le faire », a-t-il indiqué. Pour lui, aujourd’hui les FAMa n’ont rien à cacher par rapport à la conduite de leurs opérations et de dire que chaque semaine ils font des communiqués hebdomadaires par rapport à la conduite des activités qui ont été menées pendant la semaine. « Mon bureau reste ouvert à toutes les organisations de droit de l’homme. Nous voulons travailler dans la plus grande transparence », a indiqué le chef d’Etat-major général des armées.

Adama Tounkara

Source: Le Sursaut