Remise des lots aux lauréats du concours de chansons de la radio jeunesse sahel

La cérémonie officielle de remise des lots aux lauréats du concours de chansons de la Radio Jeunesse Sahel a eu lieu, ce lundi 12 juillet 2021 à Bamako sous la présidence du Haut Représentant auprès de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), Madame N’deye Gaye SISSOKO en présence du Représentant du Coordonnateur/Point focal du G5 Sahel au Mali, Monsieur Ibrahim Aboubacrine HAIDARA. Ont également pris part à la rencontre l’ambassadeur Madou DIALLO, Correspondant national de l’OIF au Mali, Monsieur Mohamed DOUMBIA, Point focal de la Radio Jeunesse Sahel au Mali et Monsieur Salif SANOGO, Expert de l’OIF pour la mise en place de la Radio Jeunesse Sahel.

Cette cérémonie entre dans le cadre d’un concours de chansons, organisé par la Radio Jeunesse Sahel « RJS » afin de sélectionner 5 artistes des pays membres du G5 Sahel pour la création de son hymne. Pour ce faire, la réalisation de l’habillage d’antenne et de l’hymnede la RJS a été confiée à l’entreprise malienne,AZ MÉDIA & TRAINING, suite à un appel d’offres international. Un appel à candidature a étélancé en juin 2021 afin que les candidats puissent proposer des vidéos d’environ une minute prônant un message de paix et de cohésion sociale.

À la fin du concours, un jury constitué de représentants et partenaires de l’OIF et du G5 Sahel, s’est réuni pour délibérer et choisir les lauréats pour chaque pays. Ces lauréats ont participé à l’atelier de création de l’hymne organisé du 08 au 15 juillet 2021 à Bamako au Mali. D’où, la tenue de cette cérémonie de remise des lots aux lauréats pour la qualitéde leurs productions.

Pour planter le décor, l’Expert de l’OIF pour la mise en place de la RJS, Monsieur Salif SANOGO est revenu sur les défis, les enjeux et les objectifs que vise cette initiative sahélienne. « Radio Jeunesse Sahel vise à travers ses émissions à favoriser le vivre ensemble et une vision constructive de l’avenir en offrant aux jeunes à la fois un sens d’appropriation de leur avenir, le reflet de leur réalité et un contenu authentique, crédible, fiable et inspirant », a-t-il indiqué.

Autrement dit : « Une Radio par, avec et pour les jeunes ! », du Sahel.

L’Expert de l’OIF a aussi souligné que la RJS émettra avec un programme régional commun aux 5 pays du G5 Sahel et des décrochages nationaux. « Elle diffusera ses programmes en français, en arabe, en haoussa, peulh, bambara et mooré. Radio Jeunesse Sahel diffusera avec une stratégie en hertzien, satellitaire et numérique, mais également, sur un site web et les réseaux sociaux », a expliqué le Consultant de l’OIF, Monsieur Salif SANOGO.

A sa suite, l’entreprise AZ MÉDIA & TRAINING a fait un récapitulatif du déroulé dudit concours avant de projeter les vidéos des vainqueurs. Selon le Représentant de AZ MÉDIA & TRAINING, Monsieur Cheick Sadhibou KONATE,c’est en fonction des cinq critères de notation que sont l’originalité, la musicalité, la maitrise du thème, le poids et la portée du message ainsi que la créativité, que 3 candidats ont été reconnus comme vainqueurs dans leurs pays respectifs. Il s’agit de Mouhamed Kitary Harouna COULIBALY du Niger, de Yannick Sayam YAN – ASNAN du Tchad et du malien Sidi Lamine OULD DAHAMA « Ras B ».

Pour une totale inclusivité dans le processus de création de l’hymne de la RJS et dans le souci de palier l’absence de candidatures dans ces pays, le jury a décidé de choisir des participants pour le Burkina Faso et la Mauritanie. Ce choix a finalement porté sur les participants à un autre projet qui avait le même esprit, il s’agit notamment des « Voix du Sahel ». Les prix remis sont ainsi destinés aux premiers des trois pays ayant présenté des candidats à savoir le Tchad, le Niger et le Mali. Ils ont reçu chacun un chèque géant d’un million de F CFAcomme prix de l’OIF et des tablettes tactiles et d’autres cadeaux offertspar le G5 Sahelen guise d’encouragement et d’accompagnement.

Les bénéficiaires se sont vivement réjouis d’avoir participé à ce concours en tant que jeunes du Sahel pour la cause de la Jeunesse sahélienne. Ils ont salué l’initiative qui, selon eux, est porteur d’espoir et va permettre l’épanouissement des jeunes dans l’espace. Ils ont aussi exprimé leur fierté d’avoir contribué à la création de l’hymne de la RJS et salué le bon déroulement du concours et des conditions de participation. Les lauréats ont également remercié l’OIF et le G5 Sahel pour les prix reçus et les cadeaux offerts.

Pour sa part, le Représentant du Coordonnateur/Point focal du G5 Sahel, Monsieur Ibrahim Aboubacrine HAIDARA a mis un accent particulier sur l’engagement et la volonté du G5 Sahel à tout mettre en œuvre afin que cette radio tant attendue par les jeunes du Sahel voit le jour. Il a aussi rappelé la vision du G5 Sahel, ses missions et ses différents (quatre) axes d’intervention.

De son côté, Madame N’deye Gaye SISSOKO, Haut Représentant du Chef de l’État auprès de l’OIF a, au nom des plus hautes autorités maliennes, salué le choix pour sur le Mali pour abriter l’atelier de création de l’hymne de la RJS et la présente cérémonie qui célèbre les lauréats du concours de chansons organisé. « Nous espérons que la RJS à travers des programmes de paix, de cohésion sociale, de vivre ensemble, contribuera à renforcer davantage l’esprit citoyen de la jeunesse, son engagement pour un développement économique, social et culturel dans notre espace », a-t-elle souhaité.

Tout en remerciant, les Chefs d’État du G5 Sahel pour leur vision d’un meilleur avenir pour nos jeunes, elle a souligné que c’est une initiative transnationale née de la volonté politique des chefs d’État du G5 Sahel et de l’Organisation Internationale de la Francophonie. « Il s’agit d’une radio de proximité qui va se déployer sur les cinq pays membres du G5 Sahel dans le cadre d’une coopération inter institutionnelle en référence au Mémorandum d’entente et de la Feuille de route OIF – G5 Sahel ».

Service Communication

CNC G5 Sahel Mali