Conférence Internationale de Prévoyance Sociale : les OPS mutualisent leurs moyens informatiques

à la une Actualités Au Mali Flash infos Infos en continus Société

Les pays membres de la Conférence Internationale de Prévoyance Sociale (CIPRES) tiennent du 22 au 25 mars 2021, par vidéo-conférence, le séminaire sur la mutualisation dans les Organismes de Prévoyance Sociale. Le Mali a eu l’honneur de présider les travaux à travers la directrice générale de la Caisse Malienne de Sécurité Sociale, Mme Diéminatou Sangaré. L’ouverture dudit séminaire a été annoncée par le secrétaire général du ministère de la Santé et du Développement social, Aly Diop.

Diagnostiquer les difficultés ensemble afin de proposer des solutions conformes aux réalités des pays de la zone CIPRES en matière de protection sociale, tel est l’objectif du projet de mutualisation des données informatiques des OPS (Organismes de Prévoyance Sociale). Ainsi, ce lundi 22 mars 2021 date de l’ouverture officielle d’une semaine de réflexion, tous les moyens ont été mobilisés pour faciliter les échanges par vidéo-conférence à travers les dix sept pays membres de la Conférence Internationale de Prévoyance Sociale.

A Bamako, d’importants dispositifs techniques ont été mis en place dans la salle de conférence de la CMSS pour la réussite des activités. A l’ouverture de la cérémonie, la directrice générale, Mme Diéminatou Sangaré, a fait le point sur les vraies motivations de la CIPRES pour le projet de mutualisation des données informatiques des OPS. Selon elle, l’idée de la mutualisation des données existe depuis 2012. « Depuis 2012, la CIPRESS est dans le projet de mutualisation des moyens d’informatisation des caisses de sécurité sociale dans les pays membres, parce que, nous avons constaté dans toute la zone qu’il y a des problèmes d’information et vous verrez que ce sont les mêmes difficultés au niveau de toutes les caisses. Souvent même, les projets informatiques ne répondent pas tout à fait aux besoins exprimés. C’est partant de ce constat que la CIPRES  a mis en place ce projet de mutualisation de moyens informatiques dont la première étape est la validation du schéma directeur »,a-t-elle souligné.

Un schéma directeur informatique qui, selon Mme Diéminatou Sangaré, est un document de feuille de route qui fait ressortir les difficultés inhérentes à la protection sociale. « C’est à partir des difficultés de l’existant que nous prenons en compte les besoins des utilisateurs, des affiliés pour nous assurer, ainsi que l’objectif statistique de la caisse et nous mettons tout ça sur papier avec les moyens qu’il faut. Donc, c’est vraiment un document qui est le fil conducteur de ces caisses et avec la mutualisation, toutes les caisses vont avoir le même schéma directeur informatique »,a-t-elle ajouté.

Le Mali restera attentif aux résultats de la rencontre 

Selon la directrice générale de la CMSS, un autre objectif, avec la mutualisation, est de minimiser la fraude tout en garantissant la pérennité des structures. « Par exemple la Caisse malienne de Sécurité sociale doit être en mesure de payer la pension tout le temps. Donc, c’est vraiment notre objectif d’assurer la pérennité des régimes que nous gérons, ainsi que la transparence dans le domaine », a-t-elle  précisé.

Tout comme elle, la secrétaire exécutive de la CIPRES, Cécile Gernique DJUKAM BOUBA, estime que le projet est porteur d’enjeux majeurs pour la zone. « La mutualisation des moyens informatiques des Organismes de Prévoyance Sociale (OPS) est porteur d’enjeux majeurs dans la promotion de la prévoyance sociale dans la zone CIPRES. Il va servir de support à l’exigence de modernisation du service des prestations sociales et d’optimisation du fonctionnement des Organismes »,a-t-elle fait savoir, par vidéo-conférence.

Chez les autorités maliennes, le projet est accueilli comme une chance. Le secrétaire général du ministère de la Santé et du Développement social, Aly Diop, dans son discours, a estimé que le système d’information des OPS doit être capable de s’adapter à un environnement où le changement permanent est devenu la norme et où les Etats et les partenaires des OPS, entraînés par l’effet de la mondialisation de l’économie, se modernisent. Ainsi, a-t-il indiqué, la démarche d’un projet de mutualisation des moyens informatiques des OPS dont l’idée a germé en 2012 à la suite d’un séminaire organisé par la CIPRES à Grand-Bassam en Côte d’Ivoire est une réponse au défi d’efficience auquel les organismes sont confrontés. « Les différents travaux réalisés ont abouti au projet de schéma directeur informatique-type des Organismes de Prévoyance Sociale, dont la validation nous réunit dans le cadre de ce séminaire. Mon pays, le Mali, restera particulièrement attentif aux résultats de vos travaux et s’investira pour leur mise en œuvre », a-t-il promis.

Amadou Kodio

Source : Ziré

Last Updated on 24/03/2021 by Ousmane BALLO