Mali-Russie : Main dans la main contre le terrorisme

Vieille de plus de 60 ans, la coopération entre le Mali et la Russie connaîtra bientôt une densification et devra couvrir un spectre plus large de domaines prioritaires. C’est ce qu’a confié hier après-midi l’ambassadeur de Russie au Mali, Igor Gromyko aux termes de l’audience que le président de la Transition, Bah N’Daw lui a accordée à la Villa des Hôtes. « Pendant notre rencontre, j’ai dit que nous étions prêts à développer la coopération tous azimuts y compris dans les sphères économique, militaire, technique et dans d’autres domaines », a révélé le diplomate russe, revenant sur quelques exemples qui confirment l’excellence des relations qu’entretiennent les deux pays. Il s’agit du tout récent déplacement à Bamako de la délégation de l’Association de la coopération économique de Russie avec les pays africains ; de la remise, il y a quelques jours à notre pays par la Russie, d’un hélicoptère de combat. Une date charnière de ces relations, rappelle Igor Gromyko, est la participation en octobre 2019 de l’ancien président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, au Sommet Russie-Afrique.

Plus concrètement, le pays de Vladimir Poutine est prêt à partager avec le Mali son expérience dans le domaine de la lutte contre le terrorisme qu’il a acquise en Russie et à l’étranger. « Le format de notre coopération dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, en principe, est établi dans le cadre du groupe russo-malien de la lutte contre le terrorisme et le crime organisé », a souligné le diplomate russe, rappelant que la dernière réunion de ce groupe s’est tenue à Moscou en décembre 2019. Et d’espérer que Bamako accueille la prochaine rencontre de ce groupe de travail en 2021. Igor Gromyko a assuré que les questions de la lutte contre le terrorisme demeureront une priorité pour les dirigeants maliens et russes.

Les sujets ayant trait à la sécurité et à la lutte contre le terrorisme ont également été au cœur des échanges entre le chef de l’état et l’ambassadeur du Niger au Mali, Mamoudou Moumouni. Le diplomate nigérien, au sortir de son audience avec le président de la Transition, a confié avoir partagé avec son hôte un certain nombre de préoccupations notamment les questions sécuritaires au niveau de la région du Liptako-Gourma.

Les échanges ont aussi porté sur la coopération entre le Mali et le Niger après la récente visite à Niamey du président Bah N’Daw. à ce propos, il a été question du suivi de cette mission au cours de laquelle les deux chefs d’état ont convenu de réactiver la Commission mixte nigéro-malienne qui ne s’est pas réunie depuis avril 2007 en raison des soubresauts d’insécurité. L’ambassadeur du Niger au Mali a profité de cette audience pour prendre des conseils auprès du chef de l’état et lui remettre un livre qu’il a eu l’honneur d’écrire et de finaliser à Bamako. « C’est ma contribution à la formation et à la qualification de la jeunesse malienne. Puisque c’est à cette jeunesse que j’ai dédié le livre », a-t-il expliqué. Le président de la Transition a reçu également des mains de son hôte un recueil des instruments juridiques qui lient le Niger au Mali depuis 1962.

Massa SIDIBÉ

Source: L’Essor