Ramadan et Covid-19 au Mali : “la distance d’un mètre ne sera pas respectée dans les mosquées”, selon le HCI

Pour ce Ramadan 2020, marqué par la pandémie du Conid-19, l’Organisation Mondiale de la Santé invite les fidèles à la vigilance et à l’observation des mesures de prévention, dont le respect de la distance d’un mètre entre les individus. Mais le Haut Conseil Islamique est catégorique : “cette mesure est incompatible avec les règles de prière collective”. 

C’est donc parti depuis ce vendredi 24 avril pour le mois de Ramadan sur toute l’étendue du territoire malien. Le ministère du culte et des affaires religieuses l’a annoncé ce jeudi 23 avril dans un communiqué. Le document précise que la lune a été aperçue par certains notables et leaders religieux dans de nombreuses localités du cercle de Djenné, région de Mopti. Ce mois de jeûne est une période d’invocations et d’adoration pour les fidèles musulmans, un moment de prières et d’abstinence.

Le Ramadan intervient cette année en pleine période de la pandémie à coronavirus. Pour contenir les risques de contamination au Covid-19, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande aux fidèles musulmans de “respecter la distanciation sociale et la limitation des rassemblements”. L’OMS prône aussi la mise à disposition des kits de lavage des mains et des solutions hydro-alcooliques à l’entrée et à l’intérieur des mosquées. Elle encourage les musulmans à “nettoyer régulièrement l’intérieur des lieux de culte avant et après chaque événement“. L’organisation conseille vivement les fidèles musulmans à utiliser des tapis de prière personnels.

L’OMS appelle aussi les personnes qui se sentent mal ou présentant des symptômes du Covid-19 à ne pas participer aux événements. Elle exhorte donc les patients atteints du Coronavirus à “ne pas observer le jeûne”. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, ceux-ci doivent suivre les dérogations prévues par la religion, en concertation avec leur médecin comme pour toute autre maladie.

Les mosquées resteront ouvertes au Mali pendant ce mois de ramadan, confirme le Haut Conseil Islamique du Mali. Selon ses responsables, toutes les mesures barrières de lutte contre le coronavirus seront appliquées et respectées dans les mosquées, sauf celle de la distanciation sociale d’un mètre. Ils estiment que cette mesure est incompatible avec les règles de prière collective.

Source: Studio Tamani