Récolte du riz : la « joie » à Sikasso et Mopti, des regrets à Tombouctou

La récolte des produits agricoles bat son plein au Mali. Si à Tombouctou, des agriculteurs déplorent une mauvaise campagne. A Mopti et Sikasso, les producteurs se réjouissent des résultats.

La montée des eaux et l’insuffisance de l’engrais sur le marché ont impacté la campagne rizicole dans la région de Tombouctou. « A Amadja, quasiment toute la plaine n’a pas été récoltée. Et sur les autres plaines, Daï et Koriomé, la récolte est faible par rapport à l’année passée », raconte un habitant de la zone.

« On a fait une mauvaise récolte cette année parce que d’habitude il y avait des cultivateurs qui pouvaient avoir jusqu’à 20 ou 30 sacs. Mais cette année, ils n’ont que 13 sacs, d’autres 15 ou 10 sacs », déplore un autre producteur.

Des campagnes fructueuses au centre et au sud du pays

A Mopti, au centre du Mali, la situation est différente à celle de Tombouctou. Le directeur de l’agriculture de Mopti, Jean Pierre Togo, affirme que les récoltes de cette année ont été plus fructueuses que celles des précédentes.

« La récolte dans la région de Mopti a été bonne. Nous avons produit de manière globale 735 mille tonnes de céréales. La production céréalière de cette année est supérieure à celle de 2021 », souligne Jean Pierre Togo.

Au sud du pays, dans la région de Sikasso, la campagne agricole 2022-2023 a été meilleure que la précédente, confirme Mory Sylla, directeur régional de l’agriculture.

« On a pu réaliser une superficie de 79 890 hectares pour une production de 171 570 tonnes contre 81 155 hectares l’année dernière pour une production de 164 480 tonnes », se réjouit Mory Sylla.

Les consommateurs de la région se réjouissent de ces nouvelles. Ils demandent ainsi l’interdiction d’exportation des produits pour ne pas assister à une nouvelle flambée des prix.

Source : Studio Tamani