La France, seule responsable ?

Depuis un bon moment, on ne cesse de criailler à nos oreilles que la France est responsable de ceci ou de cela dans notre pays. Pays indépendant depuis 1960, le Mali ne fait que reculer, au lieu d’avancer.

En 62 ans de souveraineté y’a-t-il eu un moment donné un Président, un gouvernement et un parlement français aux commandes de notre pays ? Alors pourquoi refusons-nous de nous assumer ?

Il est certes vrai que la France a causé trop de torts au peuple malien mais tout a été fait avec la bénédiction de certains de nos dirigeants.

Le Président de la République, les Ministres, les Parlementaires, les cadres civils et militaires, les opérateurs économiques ne sont pas du tout français à ce que nous sachions. Pourquoi continuons-nous à véhiculer de fausses accusations sur un pays qui n’est certes pas un enfant de cœur mais qui est très loin d’être l’ennemi public numéro I à abattre du Mali.

Est-ce la France qui est responsable de la gestion catastrophique et de l’enrichissement illicite de nos dirigeants ? Est-ce elle qui est à la base des détournements monstrueux des deniers publics de nos pays ? Est-ce encore elle qui rédige les programmes de société de nos présidents apatrides et corrompus ?

Les nombreuses sociétés et entreprises d’Etat créées en 08 ans par feu Modibo Kéita (Paix à son âme), Premier Président de la République ont totalement disparu de la scène économique malienne à cause de la gestion désastreuse qui leur a été réservée par des cadres maliens vampires et irresponsables. Est-ce encore la France qui en est responsable ?

Au Mali, la corruption, la délinquance financière, les tripatouillages fonciers, la crise de l’emploi des jeunes, la faillite de l’école, la précarité de la santé, la pauvreté extrême, l’enrichissement illicite sont-ils des actes posés par la France ?

Les braquages diurnes et nocturnes sont-ils perpétrés par les français ? Non, il faut arrêter, ce n’est pas la France qui a bradé certains édifices et immeubles publics.

Les tripatouillages fonciers à la mode dans notre pays sont-ils effectués par les français ? Seraient-ils aussi responsables de l’agonie de l’école malienne ? Les fiascos électoraux récurrents au Mali seraient-ils à mettre à l’actif de la France ? Les conflits intercommunautaires qui font rage au Centre et au Nord de notre pays sont-ils aussi commandités et entretenus par les français ?

Sur le plan sécuritaire, la duplicité du partenaire français est manifeste. En effet, il est reproché à la France de ne pas jouer franc jeu avec le Mali. Avec tous les moyens militaires et tous les renseignements dont elle dispose sur le terrain, elle a été incapable de venir à bout des terroristes.

On raconte aussi qu’elle privilégie certains combattants à d’autres. Elle est aussi indexée dans le pillage de certaines ressources minières et pétrolières au Nord de notre pays. Elle planifie certaines attaques et est complice de certaines déroutes de nos troupes.

Au même moment on distille que c’est elle qui est sur les différents fronts avec nos FAMAS qu’elle a formées pour traquer les forces obscurantistes. Alors qu’on nous explique exactement ce qu’il en est ?

Une chose est sûre et certaine, personne ne viendra faire le Mali à la place des maliens. On peut nouer des partenariats avec des pays étrangers dans les différents domaines mais nous devons d’abord compter sur nos propres forces.

Il est grand temps d’arrêter de faire le procès de la France. S’il y a des gens qui font la honte et le déshonneur de notre pays, et qu’il faut arrêter et jeter en prison, ce sont nos dirigeants corrompus, nos hommes politiques et nos ministres avides d’argent, nos opérateurs économiques malhonnêtes parce qu’ils ne payent pas régulièrement leurs impôts et taxes, nos fonctionnaires véreux qui vivent dans un luxe insolent, le tout sur le dos du Mali. Au lieu de construire leur pays, ils se sont construits eux-mêmes.

Des milliards sont détournés à ciel ouvert par ces individus sans foi ni loi. Des hommes politiques au Mali deviennent milliardaires du jour au lendemain.

Les français y sont-ils- pour quelque chose ?

Les occidentaux en général et la France en particulier ne sont pas responsables de tous nos échecs.

Il est temps pour les peuples africains d’utiliser les capacités physiques et intellectuelles que Dieu leur a données pour développer leur pays comme ceux d’Asie, d’Europe, d’Amérique ont fait.

Notre ennemie ce n’est pas la France, mais nous-mêmes

Nos dirigeants incapables et corrompus pensent que sans l’aide de la France, ils ne peuvent rien. Ce qui est totalement faux. Tels de vrais prédateurs politiques, ils ont pris leur propre pays en otage. Quelle honte !

Une analyse approfondie de la situation malienne permet de dire haut et fort que certains de nos dirigeants ont failli à tous les niveaux. Ce laxisme au sommet de l’Etat est responsable de ce marasme socioéconomique, de ce trépas de l’école malienne, de cette incapacité d’endiguer la crise sécuritaire, de cette inertie face à la crise de l’emploi des jeunes dans lesquels se débat le peuple malien.

Tant que nos dirigeants ne font pas preuve de patriotisme, de bonne gouvernance, de gestion transparente des ressources humaines et financières, tant qu’ils ne renonceront pas à leurs intérêts personnels, tant qu’ils ne vêtiront pas le boubou de l’honneur et de la dignité du Mali, on va continuer à s’enfoncer.

Le peuple malien doit enfin ouvrir les yeux. Il faut qu’il vote désormais pour des gens sérieux, honnêtes, patriotes sincères.

Pendant les campagnes électorales, il doit faire attention aux promesses irréalisables des candidats douteux, refuser l’achat des consciences et s’opposer à la fraude sous toutes ses formes lors des futurs scrutins électoraux. Il faut refuser que n’importe qui dirige notre pays.

Le développement du Mali en dépend.

Prosper Ky

Source: Le SOFT