Mali : l’évaluation à mi-parcours du Projet d’Appui à la Compétitivité de l’Economie Malienne au centre d’une rencontre

Les membres du Comité de pilotage du Projet d’Appui à la Compétitivité de l’Economie Malienne (PACEM), se sont réunis pour la huitième fois en session ordinaire, au Ministère de l’Economie et des Finances, le 24 août 2022, pour faire le point  à mi-parcours de l’État d’avancement du projet. Malgré les multiples difficultés rencontrées, le projet présage de bons signes selon le ministère des finances.

Au cours de cette session, différents points ont été débattus. Il s’agit de l’état de la mise en œuvre des recommandations issues de la dernière session; l’évaluation à mi-parcours de l’état d’exécution du PTBA 2022 (à travers l’examen critique du rapport d’activités du rapport d’activités semestriel de janvier à juin 2022); le partage des difficultés rencontrées dans l’exécution du PTBA 2022 initial ; l’examen et la validation du plan de travail et budget annuel 2022, révisé à la suite de la mission d’évaluation à mi-parcours du projet en lien avec les difficultés identifiées, faire des propositions concrètes de solutions susceptibles de contribuer à l’amélioration de l’exécution correcte et diligente des activités afin d’assurer l’atteinte des objectifs de développement du projet ; l’examen  éventuel de toutes autres questions pertinentes liées à la mise en œuvre du PACEM.

Selon le Secrétaire Général du Ministère de l’Economie et des Finances, M. Abdoulaye Traoré., malgré les nombreuses difficultés rencontrées,  l’évaluation à mi-parcours du projet, réalisé par la BAD, du 18 au 22 avril 2022 montre que de nouvelles perspectives se dessinent pour 2022, notamment si la BAD répond favorablement à la requête de prorogation de la date de clôture du projet au 31 décembre 2024.

Les difficultés rencontrées !

Cependant, le projet n’est pas en marge de quelques difficultés. Le secrétaire général a expliqué que beaucoup d’entre elles qui ont perturbé la mise en œuvre du projet sont : La crise sanitaire COVID-19 qui a entraîné la suspension momentanée des activités du projet et perturbé fortement les relations du travail entre la BAD et la Cellule d’exécution du projet ; la démission du spécialiste en passation de marché depuis octobre 2021 et le retard accusé dans la contractualisation avec un autre expert ; les crises socio-économiques que le Mali a connu depuis août 2020 qui ont engendré la suspension des décaissements à trois reprises dans le cadre de la coopération entre le Mali et la BAD ;  les sanctions politiques et financières imposées à notre pays par la CEDEAO et l’UEMOA ; et enfin le changement trois fois de suite du chargé du projet au niveau de la BAD.

Pour rappel, le Projet d’Appui à la Compétitivité de l’Economie Malienne (PACEM) est financé par la BAD à travers le Fonds Africain pour le Développement (FAD) à hauteur  7 milliards 673 millions de francs CFA et l’État du Mali, à hauteur de 767 millions de francs CFA, sous la coordination de M. Sory Bamba.

Pépin Narcisse LOTI / Afrikinfos-Mali