Mourra : une base terroriste démantelée !

L’armée a procédé du 23 au 31 mars 2022 au démantèlement d’une base terroriste située dans une forêt du village de Moura, à une dizaine de kilomètres de Kouakrou, cercle de Djenné, région de Mopti. Plusieurs éléments terroristes ont été tués au cours de cette opération, selon plusieurs sources locales et des sources officielles.

Tout ce qu’on peut dire, c’est que la peur a changé de camp. Le temps où les ennemis du pays régnaient en maître absolue avec des carnages sans cesse contre nos forces de l’ordre et de sécurité ainsi les innocentes populations civiles est révolu.

Comme dans d’autres zones infectées par des groupes armés terroristes, l’armée s’est fait seigneur de guerre face à des éléments terroristes à Moura, à une dizaine de kilomètres de Kouakrou (cercle de Djenné).

La zone est réputée très dangereuse à cause de la forte influence des groupes armés terroristes. Mais l’armée vient de mettre fin à leur règne en détruisant une base importante des terroristes.

Selon le communiqué de la Direction de l’Information et des Relations Publiques des Armées (DIRPA), cette opération anti-terroriste de grande envergure qui a eu lieu du 23 au 31 mars 2022 a permis de neutraliser 203 combattants terroristes, avec l’interpellation de 51 personnes et 200 motos brulées et saisies. A cela s’ajoute la saisie d’importantes quantités d’armes et de munitions grâce à une opération mixte (aéroterrestre).

Selon des sources contactées sur place, ces combattants issus de plusieurs katibats venaient de se rencontrer pour partager leurs butins de guerre, dont des bétails volés aux populations. Une rencontre tournée au vinaigre pour eux avec cette opération aéroterrestre des FAMa, dont des forces spéciales.

En plus de cette vaste opération, les FAMa ont également procédé au nettoyage systématique de toute la zone.

« Après les premières auditions effectuées par la gendarmerie, des personnes interpellées ont été transférées au pôle judiciaire spécialisé, chargé de l’instruction des affaires de terrorisme. Des opérations de fouilles et de sécurisation se poursuivent dans le secteur. Également, une mission d’actions civilo-militaire se rendra dans la localité de Moura les jours à venir », précise la DIRPA dans un communiqué en date du 1er avril 2022.

Les images de cette bataille sanglante qui a mal tournée pour les terroristes continuent de circuler sur les réseaux sociaux. On voit effectivement des pick-up remplis de corps d’éléments terroristes abattus avec des commentaires d’éloges en faveur des Forces de l’ordre et de sécurité. Sur les images, on peut également voir les bases des terroristes détruites par l’armée avec des ustensiles de cuisine, des vivres, des armes, des munitions, des habits, etc.

Soye et Toumaye, deux villages toujours occupés par les GAT

« Selon des informations reçues auprès d’un habitant de Mallébougou, il reste encore deux villages à libérer dans la zone. Il s’agit de Soye et Toumaye. J’invite l’armée à procéder urgemment à la libération de ce village avant l’hivernage sinon le risque est là pour la perturbation des travaux champêtres de cette année », a alerté notre source.

M. Dolo

Source: Tjikan