‘’Sans Détour’’ / Assimi à Koutiala : un test de popularité réussi !

Alors qu’il venait de quitter la table de négociation avec la mission de la CEDEAO sans trouver un accord, le président de la transition, le colonel Assimi Goïta, s’est rendu à Koutiala où il a pris part, le 19 mars 2022, à la fête du coton. Une véritable mobilisation qui n’avait rien à envier avec un test de cote de popularité à l’intérieur du pays pour Assimi en sa qualité de président de la transition.

Ainsi, il a été accueilli dans la capitale de l’or blanc, Koutiala, en vrai président de la République démocratiquement élu. Sous les honneurs, Assimi, mains en l’air, a salué une foule compacte massée dans les rues de Koutiala dans un pick-up, sous haute sécurité. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce premier essai de mobilisation loin de Bamako fut visiblement une réussite pour le chef de l’Etat qui a tenu à prêcher devant une foule en liesse : « Tout le monde doit s’inspirer de l’exemple des producteurs de coton pour réaliser des actes héroïques dans son domaine d’intervention. C’est ce nouveau Mali que nous rêvons d’installer. »

Après cette visite marquée par une grande mobilisation des producteurs de coton, Assimi a désormais la certitude qu’il n’est plus seulement soutenu par les politiques et d’autres acteurs de la société civile, mais plutôt qu’il est aussi avec toutes les sensibilités du pays. Ce qui est évident, c’est que cela ne doit nullement l’amener à se démarquer des objectifs de la transition pour prendre goût au pouvoir en cherchant à s’éterniser dans les affaires politiques.

Cette mobilisation doit-être vue comme un soutien, un accompagnement pour la réussite de la transition conformément à sa Charte dont la majeure partie des Maliens a contribué à l’élaboration. Quelle que soit la situation politique du pays, Assimi doit travailler à pérenniser cette confiance. Il s’agit de faire en sorte que les sanctions de la CEDEAO puissent être levées dans les meilleurs délais et permettre au Mali de renouer ses relations avec l’ensemble de ses partenaires.

Ousmane BALLO

Source: Ziré