Après le renvoi de l’ambassadeur de la France du Mali : La classe politique française et l’UE solidaires à Paris

à la une Actualités Au Mali Flash infos Infos en continus Politique

 

La crise diplomatique entre Paris et Bamako est montée d’un cran. Le ministre français de l’Europe et des Français, Jean Ives le Drian a dans une interview a traité les autorités de la transition malienne d’” illégitimes” et” irresponsables”. Cette sortie du ministre de la diplomatie française a suscité des réactions du côté des autorités de Bamako.

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Mali, Abdoulaye Diop a répondu en adoptant le principe de la réponse du “berger à la bergère”.

Ainsi le lundi dernier, l’ambassadeur de la France au Mali a été convoqué au département des Affaires étrangères et de la Coopération internationale sise à Koulouba, dans l’après midi pour lui notifier son renvoi du pays. Dans le communiqué, le Gouvernement du Mali a donné 72h au diplomante français de quitter le territoire national du Mali.

Il est important de préciser que dans le communiqué du gouvernement Mali, le dialogue n’est pas rompu entre les autorités maliennes et celles de Bamako.

Ce renvoi de l’ambassadeur français a suscité des réactions des hommes politiques français et de l’Union européenne sur leurs pages tweeter. Ils condamnent Tous  cet incident diplomatique.

C’est ainsi que Marie Le Pen declare “Alors que nos soldats se battent depuis 10 ans dans le Sahel contre les islamistes, les militaires maliens incapables de protéger leur propre pays osent chasser notre ambassadeur. En tant que Présidente de la République, je ferai respecter la France et notre armée”.

Pour N. Dupont Aignan” la France ne peut pas être le paillasson du Mali. 54 militaires français ont donné leur vie au  Sahel et le gouvernement malien ose expulser notre ambassadeur!”

Quant à Jean-Luc Mélenchon, il déclare ceci :” Avant que les sacrifices et nos morts au Mali n’aient été rendus vains, avant que la déchirure soit complète, il est temps pour la France de revenir au réel et vider l’abcès avec le pouvoir malien actuel. Et que l’Assemblée nationale soit saisie et décider un plan d’action”.

Et enfin Jossef Borrelle de Fontelle précise que ” La demande injustifiée du retrait  de l’ambassadeur de France isolera le Mali.

L’UE est solidaire à la France et au Danemark dont le contingent a été renvoyé. La situation requiert le respect des engagements du côté malien et le dialogue continue pour la stabilité de la région”.

La classe politique malienne a aussi régi en apportant son soutien aux autorités de la transition malienne. C’est le cas de l’USR dirigé par Nouhoum Togo, le clan Gouagnon Coulibaly de l’URD et d’autres associations.

Il faut signaler cette brouille diplomatique entre Paris et Bamako tire son origine du renvoi par les autorités de Bamako du contingent danois de Takuba.

Seydou Diamoutené

Source: 22 Septembre

Last Updated on 03/02/2022 by Afrikinfos-Mali