Bandiagara : des attaques qui passent en sourdine à Bamako

La nouvelle région de Bandiagara a vécu une fin de mois de janvier assez sombre avec une série d’attaques meurtrières perpétrées, du 27 au 28 janvier dernier, contre des populations civiles, à Tontori, dans la Commune de Timileri, à quelque 20 km d’une base de l’armée malienne. Ces actes odieux qui ont causé onze morts, tous des civils, plusieurs blessés et des dégâts matériels très importants, sont passé sous un grand silence à Bamako.

Tout d’abord, le mardi 27 janvier 2021, un véhicule des forains a sauté sur une mine entre Bandiagara et Bankass faisant quatre (04) morts et trois (03) blessés. Puis, le mercredi 28 janvier 2021, un groupe lourdement armé a attaqué le village de Tontonri dans la commune de Timileri. Le bilan est de sept morts et plusieurs blessés avec des dégâts matériels importants et des bétails emportés. En tout, onze civils ont trouvé la mort en deux jours dans la région de Bandiagara.

Selon des sources locales, aucun représentant des autorités nationales ne s’est rendu sur les lieux, ne serait-ce que pour présenter les condoléances au nom de la nation aux familles des victimes et souhaiter rompt rétablissement aux blessés.

Amadou Kodio

Source : Ziré