Transition politique au Mali : les enjeux des concertations nationales…

Les concertations nationales sur la gestion de la transition débuteront samedi 5 septembre au Mali. L’annonce a été faite jeudi 03 septembre par le CNSP à Kati. Les rencontres auront lieu à Bamako et dans les capitales régionales. Objectif : définir les termes de référence. Les travaux devraient se poursuivre la semaine prochaine à Bamako, du 10 au 12 septembre 2020.

Aucun programme officiel n’a été fourni, à ce stade, sur le déroulement des concertations nationales. Pourtant, le CNSP a confirmé hier lors d’un point de presse le démarrage des travaux demain samedi dans tout le pays. Selon le Comité national pour le salut du peuple (CNSP), cette première étape consistera à valider les termes de référence avec plusieurs rencontres prévues à Bamako et dans les capitales régionales le même jour.

La participation des partis politiques, de la société civile, du M5-RFP, des syndicats et associations, entre-autres, est annoncée par la junte. Le porte-parole du CNSP a également souligné qu’une deuxième étape des concertations est prévue la semaine prochaine. Du 10 au 12 septembre 2020, les échanges se poursuivront à Bamako avec les délégués nationaux et ceux de la diaspora, a précisé le colonel Ismaël Wague.

En attendant ces concertations, le comité national pour le salut du peuple poursuit ce vendredi les échanges avec différentes organisations notamment le Mouvement du 05 juin – Rassemblement des forces patriotiques.

Rappelons que ces concertations nationales qui sont annoncées à partir de ce samedi 05 septembre 2020, avait d’abord été reportées le week-end dernier.

Le comité national pour le salut du peuple a reçu ce 04 septembre dans l’après-midi le mouvement du 5 juin M5-RFP à Kati. Les échanges qui ont lieu à la veille des concertations nationales, ont essentiellement porté sur la gestion de la transition, déclare un responsable du M5-RFP.

Source: Studio Tamani