Travaux de clôture du cimetière de Nafadji : l’appui des bonnes volontés sollicité

Longtemps resté à ciel ouvert, à la merci des animaux et à des mauvaises pratiques de personnes malintentionnées, le cimetière de Nafadji, situé en Commune I du District de Bamako, doit avoir un mur de clôture, d’ailleurs la question semble être primordiale et prise à bras-le-corps par les habitants du quartier.

En fin décembre 2023, les habitants du quartier Nafadji, sous la conduite de la commission appelée ‘’Kotèdenw’’, ont lancé les travaux de clôture du cimetière. Cependant, ils n’ont pas tous les moyens de leur politique pour mener à bon port ce projet. D’où  l’appel à soutien à toutes les bonnes volontés du quartier et d’ailleurs. Pour autant, tous les dimanches sont consacrés aux travaux de clôture. Un projet gigantesque dont la réalisation mobilisent les populations du quartier, tant il leur tient à cœur, même si les moyens font cruellement défaut.

Entamés depuis un mois et une semaine, soit le 30 décembre 2023, les travaux avancent difficilement. C’est seulement un quart des 7 hectares de superficie qui est actuellement réalisé. Selon la commission des jeunes (Kotèdenw), le chantier n’évolue que grâce à l’appui des bonnes volontés du quartier. Alors qu’il reste plus de la moitié à faire, les donateurs du quartier semblent être à bout de souffle.

Pour Mamadou Nama Coulibaly, habitant du quartier, conseiller à la mairie de la Commune I et membre du groupe Kotèdenw, le projet a besoin d’une plus grande mobilisation de bonnes volontés, et pourquoi pas des autorités. « Le chantier est en train d’évoluer grâce à l’aide des personnes de bonnes volontés. Il n’y a pas de budget prévisionnel arrêté. Nous avons lancé les travaux et nous évoluons au rythme des moyens disponibles. Nous avons vraiment besoin de l’aide parce nous ne sommes qu’à un quart des travaux », a-t-il expliqué.

Le conseiller communal de poursuivre : « Nous lançons un appel pressant à toutes les personnes de bonnes volontés, qu’ils soient d’ici ou d’ailleurs. Tout le monde est appelé à contribuer à la construction de la clôture du cimetière, car nous en avons vraiment besoin. Comme vous pouvez le remarquer, nous évoluons seulement avec les moyens du quartier. C’est-à-dire, les ouvriers travaillent de façon volontaire, les matériaux sont acquis grâce aux dons des uns et des autres et à ce niveau, beaucoup restent à faire », a-t-il ajouté.

Cependant, Mamadou Nama Coulibaly a tenu à saluer l’implication de la mairie dans l’exécution de ce projet, pour avoir mis en place une commission de suivi pour l’aménagement et le respect strict de la délimitation. Ce dimanche, 11 février 2024, sera le 6e dimanche des travaux. Un marathon qui risque de durer…

Amadou Kodio

Source : Ziré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *