Libération de Kidal : les Africains sont fiers des FAMa

à la une Accueil Actualités Au Mali En afrique Flash infos Infos en continus Politique

Thomas Sankara disait : « Là où les peuples luttent, s’élèvent les victoires ». Le peuple malien était meurtri, trahi et méprisé depuis que la ville de Kidal, la terre de ses ancêtres, était sous la coupe des hordes de gangsters parrainées par les puissances du mal. Pendant plus d’une décennie, le peuple résilient a attendu, a enfanté des fils qui ont indiqué la voie à suivre un jour de novembre. Les Forces Armées Maliennes (FAMA), avec à leur tête des hommes comme Modibo  KEITA, NKRUMAH, RAWLINGS, SANKARA, dans un combat libérateur de l’Afrique, et avec des civils courageux et patriotes, ont libéré Kidal et partant l’Afrique. 

C’est avec fierté et joie que nous célébrons cet évènement. Soyez fiers et dignes car Modibo KEITA de sa tombe est satisfait d’avoir des héritiers valables. Vous avez émerveillé votre peuple et l’Afrique tout entière. Après leur raclée de Kidal, ces fous drogués ont foncé sur Djibo au Burkina pour en faire un nouveau Kidal, mal leur en a pris!  Les vaillants combattants de nos FDS et VDP leur ont infligé une défaite cuisante comme Samory TOURE l’a fait aux envahisseurs aux oreilles rouges.

Je souhaite que les armées des États du Sahel s’unissent davantage, se concertent et mettent ensemble leurs forces pour détruire les terroristes et leurs soutiens.

Lors de la libération de Kidal, il a été signalé la manifestation d’une solidarité militaire, même symbolique, du Niger et du Burkina. C’est à saluer !

L’attaque de Djibo aurait dû  voir cette solidarité militaire amplifiée, par le Niger et le Mali. Ce ne fut pas le cas. Nous espérons que ce n’est que partie remise et que la mutualisation de nos efforts face aux terroristes sera renforcée de jour en jour.

En tant que « citoyen Africain du Burkina », j’ai coulé des larmes de joie et apprécié la bravoure des forces maliennes.

Je félicite les guides, c’est-à-dire les autorités civiles, militaires et toutes les communautés : mes respects!

Merci aux peuples Malien, Nigérien et Burkinabè pour le début de la fierté retrouvée, merci à tous les Panafricanistes, les amis sincères de l’Afrique, toutes les forces endogènes mobilisées comme un seul homme.

Je voudrais finir en demandant à tous les fils et filles des Etats du Sahel de mettre à terre nos divergences, nos rancœurs etc,  pour notre « destin commun ».

Après la victoire et la sécurisation de nos territoires, nous reprendrons une vie normale.

NB : La CEDEAO, la France et autres organisations internationales n’ont pas félicité le Mali pour la libération de Kidal, sachez que cela veut dire que vous êtes sur le bon chemin !

Joseph OUEDRAOGO en séjour en terre africaine libérée du Mali- Bamako

Ancien CDR (Comité de Défense de la Révolution)

Membre du Mémorial Thomas SANKARA

Source : L’Aube

Last Updated on 18/12/2023 by Ousmane BALLO