Niger : les autorités instaurent un couvre-feu dans le département d’Ayérou

Frontalier du Mali, ce département est en proie à des attaques armées récurrentes.

Les autorités nigériennes ont annoncé l’instauration d’un couvre-feu dans le département d’Ayérou situé dans la région de Tillabéri dans l’ouest du Niger.

L’annonce a été faite à travers un arrêté signé mercredi par le préfet du département. “Il est institué un couvre-feu dont les horaires en vigueur sur toute l’étendue du département d’Ayérou sont définis ainsi qu’il suit”, a indiqué l’arrêté, précisant que de 20h (19hGMT) à 5h (04hGMT), tout mouvement de véhicules, d’engins à deux roues et de piétons est interdit dans la ville d’Ayérou et toutes les autres localités du département. Seuls les membres des forces de défense et de sécurité, les autorités administratives et judiciaires, ainsi que le personnel des services de secours ont la possibilité de se déplacer pendant la période du couvre-feu.

Toutefois, l’arrêté les prie de communiquer leurs mouvements au Coordonnateur du Conseil départemental de sécurité “qui en informe les postes de contrôle et patrouilles”.

Le département d’Ayérou est situé à la frontière entre le Niger et le Mali. C’est l’un des départements de la région de Tillabéri ayant subi le plus d’attaques armées attribuées aux groupes terroristes opérant dans le nord du Mali, depuis 2017. En mars 2020, au moins neuf (9) gendarmes nigériens avaient été tués dans l’attaque du poste de la gendarmerie situé près de la ville d’Ayérou. Ces deux derniers mois, les attaques dans le département visent beaucoup plus des civils, dont des chefs traditionnels et religieux, ainsi que des enseignants qui sont soit enlevés, soit exécutés.

 AA/Niamey/Salif Omar

 Source: aa.com