Insécurité alimentaire au Mali : 2,8 millions de personnes souffrent de la faim

Le 02 novembre 2022, la Croix Rouge malienne a animé une conférence de presse pour annoncer le lancement d’un plan d’urgence de réponse dans la lutte contre l’insécurité alimentaire au Mali. Selon l’organisation internationale, les évaluations récentes montrent que la réponse humanitaire est loin d’être suffisante, malgré les efforts du gouvernement et de ses partenaires, dont le Mouvement international de la Croix Rouge et du Croissant – Rouge.

C’est un appel à la mobilisation générale qui a été lancé aux différents partenaires par la Croix Rouge afin d’accroître leur soutien alimentaire aux populations affectées par la crise. Selon la Croix Rouge malienne, quelque 2,8 millions de personnes souffrent de la faim au Mali, dont 1,8 millions ont besoin d’une assistance alimentaire d’urgence, en raison des effets combinés de la crise climatique et de l’insécurité.

A cela, s’ajoute l’impact global du conflit en Ukraine qui a entraîné une inflation fulgurante des prix des denrées alimentaires et une économie déjà fragilisée par la pandémie de la COVID-19 et le contexte sociopolitique du Mali qui n’aide pas du tout. Selon la Croix Rouge, les évaluations récentes montrent que la réponse humanitaire est loin d’être suffisante, malgré les efforts du gouvernement et de ses partenaires, dont le Mouvement international de la Croix Rouge et du Croissant-Rouge.

Dans un communiqué, mis à la disposition de la presse, la Croix Rouge donne à titre d’exemple, dans le domaine de l’appui aux moyens d’existence, seulement 25,5 % de la cible a été couverte. « De nombreuses communautés n’ont pas reçu d’assistance, en raison d’une faible mobilisation des ressources financières et des difficultés d’accès dans certaines zones. Les pénuries alimentaires amènent de nombreux ménages pauvres à recourir à des stratégies d’adaptation néfastes », a déclaré Mme Assitan Coulibaly, présidente de la Croix-Rouge malienne.

Aussi, l’organisation internationale estime que la situation risque de se détériorer et qu’une intensification massive et coordonnée de la réponse est nécessaire pour couvrir les gaps, face à une crise en évolution. Ainsi, pour soutenir les populations affectées et renforcer leur résilience face à la crise alimentaire, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) a débloqué comme réponse initiale, un montant d’environ 122 millions de franc CFA pour soutenir la Croix-Rouge malienne à fournir une assistance alimentaire d’urgence à 4,800 personnes à Koulikoro, Ségou et des localités autour de Bamako.

Des ménages en panne sèche !

Toujours selon Mme Assitan Coulibaly, à ce jour, seulement quelque 1500 personnes, soit 256 ménages ont déjà reçu une assistance alimentaire sous forme de cash. Cependant, des campagnes de dépistage de la malnutrition ont été menées et de nombreux cas de malnutrition aigüe ont été référés vers les structures de prise en charge. Toutefois, de milliers d’autres ménages sont toujours en panne sèche de subsistance alimentaire.

Pour faire face aux immenses besoins restants, la FICR, en coordination avec ses partenaires de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, soutient la Croix-Rouge malienne dans la montée en puissance de ses interventions à travers un appel de fonds de huit millions de francs suisses (5,2 milliards de FCFA) visant à soutenir 350.000 personnes affectées, soit 20% du  nombre total de personnes ayant besoin d’assistance.

Selon Mme Assitan Coulibaly, les fonds recueillis seront utilisés pour fournir une assistance aux personnes les plus vulnérables à travers notamment les transferts monétaires en espèces, un soutien à la santé et à la nutrition, la mise en place de services d’approvisionnement en eau et d’activités à plus long terme de renforcement de la résilience communautaire.

« Nous avons besoin du concours et des contributions de tout le monde », souligne Thierry Balloy, chef de la Délégation de l’IFRC pour le Cluster du Niger, Mali, Burkina Faso et Côte d’Ivoire. « En s’engageant à soutenir le plan de réponse de la Croix-Rouge malienne à la crise alimentaire qui affecte des millions de personnes au Mali et au Sahel, vous avez une occasion de contribuer à sauver des vies et de prouver que les populations maliennes ne sont pas oubliées, dans ce contexte d’instabilité mondiale et de défis humanitaires et de développement croissants », a-t-il lancé aux partenaires.

Amadou Kodio

Source : Ziré