Opération Keletigui-Plan Maliko : octobre, un mois relativement calme pour les FAMA

Les FAMA ont procédé à plusieurs sorties en octobre 2022 pendant lesquelles elles ont neutralisé 133 terroristes, interpelé 122, récupéré 60 motos, 99 armes dont 3 véhicules, neutralisé des mortiers 10 EIS et détruit 7 bases. Au niveau des FAMA, il y a eu 10 blessés, mais pas de mort. L’information a été donnée par le directeur de l’information et des relations publiques des armées (Dirpa) le colonel Souleymane Dembélé, le lundi 7 novembre 2022.

L’accalmie apparente atteste que les terroristes sont dans l’émiettement total. Les attaques sont désormais comptées contrairement à un passé récent. Aux dires du colonel Dembélé, aujourd’hui, ils procèdent à des poses d’EIS, des enlèvements à domicile et des rançonnements de paisibles citoyens évitant du coup des accrochages avec les FAMA. C’est dans cette optique que le colonel Souleymane Dembélé a fait savoir que l’armée également a changé de tactique et le plan Maliko qui devait finir après 5 ans, en amenant l’opération Kélétigui. Il s’agit de rejoindre les terroristes dans leurs derniers retranchements. Ce qui a permis aux paysans de vaquer à leurs préoccupations en ces périodes de cultures, car ils ont bénéficié du soutien des FAMA qui continuent également à consolider leurs acquis. Il dira que les FAMA procèdent actuellement à la sécurisation des récoltes, chose qui leur a permis de neutraliser des terroristes.

Le colonel Souleymane Dembélé soulignera que l’information concernant l’exaction sur une ethnie au centre, sur les réseaux sociaux, est fausse. Selon le colonel Souleymane Dembélé, c’est dans un village appelé Guélédié que cette affaire a eu lieu. Il a expliqué que c’est sur la base de renseignements par l’armée à Teninkou indiquant que des religieux seraient impliqués à des actions terroristes. Effectivement, l’armée a mené des actions qui ont débouché sur de vrais combats : « C’est suite à ces combats, 15 terroristes ont été neutralisés et l’armée, dans sa poursuite contre un terroriste à moto, est tombée sur une base de l’ennemi qui a été elle aussi détruite. Tous ces succès de l’armée sont transformés par d’autres pour saper le moral des FAMA, les dénigrer aux yeux de l’opinion nationale et internationale. Et ce que certains partenaires n’ont pas pu faire en 10 ans, les FAMA sont en train de réussir cela en 10 mois ».

Des actions ont été menées mêmes dans les grandes villes. Ce qui a permis d’interpeler 17 suspects à Mopti. « Au niveau de Ménéka, cette zone qui constitue une épine dans le pied du citoyen malien, n’en est rien pour les FAMA qui rayonnent aujourd’hui dans cette zone », a précisé le patron de la Dirpa. Avant d’ajouter que ceci s’explique par des patrouilles des FAMA jusqu’au-delà souvent de 40 km dans la zone sans rencontrer l’ennemi. Le colonel Dembélé indiquera que l’intervention des FAMA dans cette zone à Tagadet et à Tessit a pu neutraliser des terroristes qui ont abandonné des motos.

En outre, il a précisé que dans la zone Sud, le 30 octobre 2022, l’exploitation du renseignement a permis l’interprétation de 03 individus dans un bâtiment à proximité du marché Dral (cercle de Kati) en possession d’un PM, 02 chargeurs, 70 cartouches de 7,62 semi-long, 03 motos, 12 téléphones portables et d’autres matériels. Par ailleurs, les FAMa ont détruit le 8 octobre 2022, 02 EEI aux alentours de Guiré (Nara) visant les populations civiles.

La situation sécuritaire du mois d’octobre 2022, poursuit-il, a été relativement calme, mais reste précaire. La vigilance doit être de mise pour éviter les actions de prédation des groupes terroristes sur les populations civiles avec des enlèvements, des menaces et des assassinats ciblés.  Aussi, il a précisé que le Mali est en partenariat avec la Russie dans le cadre de la formation de renforcement des capacités des FAMA.

Selon lui, ce partenariat est un partenariat gagnant-gagnant, car les FAMA ont vu beaucoup de leurs engins, des blindés, réparer par le partenaire russe, ceci grâce à la volonté des autorités. Il dira que les gens doivent comprendre que le partenariat Mali-Russie n’a pas commencé aujourd’hui. Précision : « Le Mali n’a jamais collaboré avec Wagner», a dit le colonel Dembélé.

Mohamed Sylla

Source : L’Aube