Société de recherche et d’exploitation des ressources minérales du Mali : Le pays renforce son arsenal pour tirer le maximum de profit de ses ressources minières

3ème pays producteur d’or en Afrique et disposant d’un potentiel pétro-gazier estimé à environ 73% de l’ensemble de son territoire, le Mali veut davantage tirer profit de son secteur minier.

En effet, les autorités de la transition ont approuvé ce 24 août 2022 en conseil des ministres, la création de la ” Société de recherche et d’exploitation des ressources minérales du Mali “.

Cette société à capitaux 100% publics va assurer la recherche, l’exploitation, le traitement et la commercialisation des substances minérales, dans les limites des périmètres définis. Elle va en outre procéder à des levées de fonds et sera habilitée à acquérir des titres miniers, en plus de générer des devises pour l’Etat et de nombreux emplois.

Selon Lamine Seydou TRAORE, ministre malien en charge des Mines, de l’Energie et de l’Eau, dans le journal de 20 heures sur les antennes de la télévision nationale (ORTM1) ce 24 août, ” il s’agit de permettre à l’Etat de participer pleinement à la création de la valeur le plus rapidement possible et dans les règles de l’art “.

En mettant en place cette nouvelle entité, les autorités actuelles de la transition souhaitent que ‘’l’or brille” davantage pour tous les maliens et que les autres ressources minérales, à savoir le pétrole, le gaz, le fer, l’uranium, le calcaire, l’hydrogène naturel, encore inexploitées puissent l’être dans les meilleurs conditions.

Soulignons qu’en 2021, la production malienne d’or est ressortie à 65 tonnes, représentant 70% des exportations du pays, 25% des recettes fiscales, 10% du PIB et à rapporter plus de 500 milliards FCFA au budget de l’Etat.

Les temps sont comptés et il faut y aller vite pour l’opérationnalisation de cette nouvelle structure qui va permettre aux maliens d’avoir toute la main sur les ressources minières.

Source : L’Informateur