Attribution des logements sociaux : 18 personnes interpellées

Près de 500 logements frauduleux ont été délivrés frauduleusement, notamment à des personnalités dont les noms n’ont pas été rendus publics. Une vingtaine de personnes sont impliquées dans cette malversation. Du moins, ce qui ressort des premières conclusions du ministère de l’Urbanisme, de l’habitat, des domaines, de l’aménagement du territoire et de la population qui a signalé que certains agents de l’office malien de l’habitat OMH ont déjà été placés sous mandat de dépôt.

Ces « attributions frauduleuses » concernent la première tranche des 12 566 logements de N’Tabacoro. Les bénéficiaires en cause «ne figurent pas sur la liste publiée en 2019 ». Une enquête a été ouverte suite à ce constat d’« occupations frauduleuses à N’Tabacoro », assortie d’une plainte a été déposée contre X au Pôle économique et financier de Bamako en vue d’en connaître les responsables.

Le Chef du service juridique et le chargé de dossiers à la section suivi et gestion des logements sociaux de l’OMH sont « placés sous mandat de dépôt »et autre personne extérieure de l’OMH est sous les verrous.

Un procès-verbal dressé par un huissier pointe du doigt 184 personnes présumées impliquées dans l’occupation et la modification des 462 logements.

L’attribution des logements sociaux n’est pas à sa première controverse. La dernière qui remonte à février dernier a été émaillée d’irrégularités. Une réattribution de ces logements est attendue dans les prochaines semaines.

Source : L’Informateur