Conditions d’acquisition des droits à pension : la CMSS sensibilise ses futurs retraités

Dans le but de préparer ses futurs retraités sur les procédures de règlement des droits à la pension de retraite de l’État, la direction générale de la Caisse Malienne de Sécurité Sociale (CMSS) a organisé une journée “d’information et de sensibilisation des admissibles à la retraite sur le départ à la retraite du fonctionnaire”. C’était le 05 Novembre 2020 au Centre Maeva Palace, sis à l’ACI.

Présidée par Abdoulaye Maïga, secrétaire général du ministère de la Santé et du Développement social, représentant son ministre, cette journée de sensibilisation et d’information avait pour objectif de mettre les futurs retraités au parfum des réalités de la nouvelle vie qui les attend. Ainsi, il s’agissait non seulement, pour ces futurs retraités de comprendre essentiellement leurs droits, mais aussi d’entreprendre desdémarches permettant de leur assurer une vie meilleure une fois à la retraite.

Au total, ils étaient au nombre de cinquante-deux futurs retraités à avoir pris part à cette journée de sensibilisation et d’information. Selon la direction générale de la Caisse malienne de Sécurité sociale, Mme Diaminatou Sangaré, ce sont d’abord ces cinquante-deux admissibles qui ont officiellement déposé leurs dossiers même si elle estime que le nombre grimpera incessamment d’ici la date butoir.

Elle précise également que souvent, plusieurs mois après la retraite, certains retraités ne perçoivent pas leurs pensions à cause, non seulement, de la fourniture tardive des pièces exigées pour la liquidation de leurs pensions de retraite, mais aussi à cause du non paiement des cotisations dues. «Des plaintes sont généralement enregistrées de certains retraités sur le déficit d’information sur les procédures et les pièces nécessaires à la liquidation de leur pension. Pourtant, le décret n°00-513/P-RM du 25 octobre 2000 fixant la procédure de règlement des droits à pension de retraite de l’Etat précise comment, où et quand déposer les dossiers de demandes de pensions de retraites », a-t-elleexpliqué.

Aussi, au cours de cette séance d’échanges et de sensibilisation, les conditions d’acquisition des droits à pension ont-elles été expliquées aux futurs retraités. Il s’agit, entre autres, de la carrière, des cotisations afférentes, du mode de liquidation et des possibilités offertes pour le paiement de la pension. « Ils seront également informés sur les différentes natures de pensions de retraites, les documents à fournir pour la liquidation de la pension et à qui s’adresser afin de jouir pleinement de leur repos après des années de travail »,a ajouté la directrice.

Faciliter la tâche aux partants à la retraite !

Pour sa part, le secrétaire général du ministère de la Santé et du Développement social, Abdoulaye Maïga, a remercié et félicité les candidats admissibles à la retraite  pour les services rendus. Selon lui, la nation malienne ne peut qu’être reconnaissante envers eux. « Je suis très heureux et honoré de m’acquitter de ce devoir de reconnaissance en vous remerciant au nom de toute la nation pour ses services rendus des années durant, parfois même sous des contraintes difficiles. Mais, vous avez mis le pays au-dessus de tout », a-t-il dit.

Pour Abdoulaye Maïga, l’heure est à la reconnaissance de l’État envers des fils de la nation qui l’ont servi avec amour et volonté. Et de préciser : « L’État du Mali a mis en place depuis 1961, un organisme appelé caisse de retraités chargée du payement des pensions. C’est cette volonté politique qui s’est poursuivie jusqu’à nos jours avec la Caisse malienne de Sécurité sociale qui s’occupe des pensions et de toutes les opportunités offertes aux hommes et aux femmes qui le méritent, c’est-à-dire ceux et celles qui ont servi le pays. »

A lire aussi…

Mali : les 38 pensionnés de Kidal désormais payés par Orange-Money

Dans son intervention, le professeur Zanafon Ouattara, représentant des partants à la retraite, non moins vice-président de la Fédération nationale des Associations des Retraités, a demandé aux structures chargées des documents des partants à la retraite de leur faciliter la tâche. « A vous les organisateurs, veuillez demander aux points focaux de nous faciliter la tâche et même d’anticiper car, avec la technique actuelle de communication, chaque point focal doit savoir qui viendra chercher tel dossier à son niveau. Nous sommes tous des personnes âgées, dont certaines plus fatiguées que d’autres du fait de la différence de pénibilité du travail, de la maladie, j’en passe. Nous ne voudrons pas au cours de cette dernière ligne, que je voudrai droite, rencontrer des attitudes désobligeantes », a-t-ilsouligné.

Toutefois, le représentant des partants à la retraite a demandé à ses collègues de ne pas être inactifs, car, a-t-il dit, la sédentarité est le premier ennemi de tout le monde, surtout des personnes à la retraite.

Amadou Kodio

Source : Ziré