Mali: dans les coulisses de la diffusion de la démission du président Keïta

Mardi dans la nuit, la télévision nationale du Mali, l’ORTM diffuse une déclaration du président IBK annonçant sa démission et la dissolution du gouvernement et de l’assemblée nationale. Quelques heures plus tard, c’est au tour des militaires putschistes de s’exprimer. Mais comment ont été tournées ces allocutions ?

Vers 19h ce mardi 17 août, l’un des responsables du putsch appelle l’ORTM pour prévenir que des déclarations doivent arriver dans la soirée. Le colonel Assimi Goïta, maintenant chef de la junte, a ensuite apporté dans les bureaux de la télévision nationale la vidéo de l’allocution enregistrée d’Ibrahim Boubacar Keita. Une allocution filmée par la direction de l’information et des relations publiques des armées.

Des soldats concentrés sur leur message

Après la diffusion de la déclaration d’IBK, le directeur général de l’ORTM Salif Sanogo et l’un de ses cameramans se rendent au camp de Kati accompagnés d’une escorte. Sur place, pas d’effusion de joie des militaires aux abords de la caserne, mais une atmosphère sérieuse. Les soldats restent concentrés sur le message qui doit être enregistré.

Au départ, les officiers souhaitaient être filmés devant certaines des personnes qu’ils avaient arrêtées avant de changer d’avis. L’équipe de la télévision nationale enregistre finalement la vidéo vers deux heures et demie du matin, avant de retourner dans leurs locaux pour diffuser la déclaration une heure plus tard.

Source: RFI