« Le partenariat entre la France et le Sénégal doit être… », Bassirou Diomaye Faye avertit Emmanuel Macron

« Le partenariat entre la France et le Sénégal doit être revisité », a averti le nouveau président sénégalais, Bassirou Diomaye Faye.

En effet, les choses risquent de changer entre le Sénégal et la France après l’élection de Bassirou Diomaye Faye à la tête du Sénégal. Le nouveau dirigeant sénégalais a été on ne peut plus claire quant à la politique diplomatique qu’il souhaite mettre en place.

Lors de ses récentes sorties médiatiques, le nouveau président élu a exprimé le souhait d’une politique de rupture en ce qui concerne la gestion du Sénégal.

Pour ce qui est de la politique extérieure, Bassirou Diomaye Faye pense qu’il est nécessaire de diversifier les partenaires, mais surtout, de revisiter le partenariat existant entre le pays et la France.

D’ailleurs, lors d’un entretien avec France TV Info, Bassirou Diomaye Faye a souligné que le Sénégal demeurerait « l’allié sûr et fiable » de tous les partenaires étrangers « respectueux ».

Cependant, il promet qu’il n’y aura pas de rupture avec la France, mais il estime qu’il faudra revisiter les relations entre les deux pays.

S’il a toujours exprimé son souhait d’une rupture dans la gestion du pays, Bassirou Diomaye Faye a cependant tenu a assuré qu’il s’agirait d’une rupture à l’interne et non avec les partenaires.

« La rupture, c’est par rapport à nous-mêmes, à nos pratiques de gouvernance, à nos relations avec les partenaires, quels qu’ils soient », a-t-il souligné.

« La France n’est pas sortie du Sénégal, elle est au Sénégal. Le partenariat entre la France et le Sénégal, jusqu’au moment où je vous parle, est un partenariat correct, mais qui doit être revisité. Il doit être plus gagnant pour nous », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, notons que les résultats officiels de l’élection présidentielle qui s’est tenue ce dimanche 24 mars 2024 au Sénégal n’ont pas encore été prononcés. Mais, selon les premières tendances, l’opposant Bassirou Diomaye Faye remporte l’élection.

Source : L-frii

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *