Burkina : l’armée neutralise à travers le territoire des terroristes venus venger leurs compères

Des terroristes ont lancé des assauts ces dernières heures sur plusieurs positions des Forces armées, comme pour venger leurs nombreux compères tués récemment. Grâce à la résistance des soldats et à l’efficacité des vecteurs aériens, ils ont été pulvérisés au Sahel, au Centre-nord et au Centre-est, a appris l’AIB de sources sécuritaires mercredi.

Les terroristes semblent être enragés et continuent de se diriger vers l’abattoir dans l’espoir de venger leurs nombreux frères tués ces derniers temps. Cependant, c’est peine perdue car les Forces combattantes restent aux aguets, poursuivant sereinement leur noble mission de sécurisation du territoire national.

Ainsi, dans la nuit du 21 au 22 novembre 2023, une importante colonne d’assaillants à bord de motos quitte le Nord de Djibo (Sahel, Nord) en direction de Pobe Mengao. Ils passent la nuit au marché de la localité avec pour projet d’attaquer le prochain convoi sur Djibo. Les criminels ignorent cependant que les vecteurs aériens scrutent depuis longtemps leurs moindres mouvements.

Très tôt le matin, des hélicoptères de combat les pilonnent sans relâche. Les rescapés prennent la fuite, mais pas pour longtemps, car un commando du 14e Régiment interarmes les cueille vers Koumbatata et Mehena, au nord de Djibo, puis les maîtrise copieusement et récupère du matériel encore utilisable.

Sur un autre front, à Ouargaye, une centaine de terroristes lance encore un assaut contre une position des vaillants VDP à Méné. Vigoureusement repoussés, ils prennent la direction de la forêt de Kabonga. Lors de leur halte sous un grand arbre, un missile déchire les cieux et s’abat sur eux avec toute leur logistique.

Les opérations se poursuivent dans la région du Centre-Nord. À Pensa, les terroristes s’apprêtent à attaquer un important convoi de Barsalgo. Ils s’approchent du convoi et s’arrêtent sous un grand arbre pour peaufiner les derniers détails. Ces criminels sont surpris par des frappes de haute précision qui ne leur laissent aucune chance de survie.

À Tanyoko, près de Boulsa, des terroristes sur une centaine de motos attaquent une position des VDP qui se battent avec courage et détermination pour les repousser. Parmi les quelque 200 fuyards, un important groupe est neutralisé par des frappes. Les vecteurs aériens les poursuivent vers Boala et Koumestenga pour les maîtriser. Les troupes au sol mènent les ratissages et découvrent à travers la brousse des corps de terroristes calcinés ainsi que du matériel récupéré.

Selon nos sources, les opérations se poursuivent pour restaurer la paix et la sécurité au profit des braves populations.

Source : AIB

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *