Indignation à Diré après l’assassinat de neuf jeunes

à la une Actualités Au Mali Flash infos Infos en continus Société

Les autorités communales de Diré s’indignent face à l’assassinat hier (19.5.2024) de neuf (9) jeunes. Ils étaient tous candidats aux épreuves sportives pour le concours d’entrée à l’armée malienne. Le crime a été commis sur l’axe Goundam-Diré.

Le véhicule de ces jeunes a été intercepté par des individus armés avant d’être conduit à une destination inconnue rapportent des sources locales. Après avoir libéré le chauffeur, les assaillants ont fusillé sur place les 9 jeunes garçons soulignent les mêmes sources. Les corps des victimes ont été conduits le même jour à la morgue de Diré avant d’être inhumé dans l’après-midi.

Ce drame a suscité l’émoi au sein des populations de Tombouctou. De leur côté, les autorités communales « condamnent cet acte odieux ». Pour le 2è adjoint au maire de Diré, Abdoulaye Sidi Cissé, « C’est une situation regrettable et déplorable ». Il ajoute que la population du cercle de Diré pleure à jamais ces jeunes.

Toutefois, à Tombouctou, des sources indiquent que tous les autres candidats sont sur place pour participer aux épreuves sportives des Forces Armées Maliennes. Des dispositions sont également prises pour sécuriser le site, rapportent les mêmes sources.

Une attaque repoussée à Macina

Vers le centre du pays, la ville de Macina s’est levée ce lundi matin avec des tirs d’armes lourdes. Selon des sources, il s’agissait d’une attaque repoussée par les famas, qui a visé un détachement militaire basé derrière le fleuve près de Ké-bozos. Elles citent des blessés et des morts. Les blessés ont été admis au centre de santé de Macina, précisent les mêmes sources. Mais pour l’instant l’armée n’a pas communiqué sur cet incident.

Boni se vide de sa population

La ville de Boni, dans le centre du Mali, reste sous blocus des hommes armés. Face à la dégradation de la situation humanitaire, les ressortissants de la localité tirent la sonnette d’alarme. L’Association pour l’Émergence de Boni appelle les autorités à prendre des dispositions pour l’accueil et la prise en charge des déplacés de Boni, qui rejoignent la ville Douentza.

Source : Studio Tamani

Last Updated on 21/05/2024 by Ousmane BALLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *