Incendie à Hamdallaye : Le marché de bois entièrement consumé

Un incendie ravageur a consumé tout sur son passage au marché de bois d’Hamdallaye derrière le Centre islamique (en face de la Maison du Hadj), samedi dernier.

Heureusement il n’y a pas eu de perte en vie humaine, mais les dégâts matériels constatés sont importants avec des plafonds et planches de bois brûlés, des véhicules (environ une quinzaine) calcinés, des débris de tôles de hangars cramés et de kiosques partis en fumée et l’air embaumé de roussi par endroits.

Il a fallu un peu plus de quatre heures d’horloge aux soldats du feu pour circonscrire l’incendie qui a presque décimé tout. Ceux-ci avaient mobilisé de nombreux camions citernes pour éteindre le brasier. Selon les informations recueillies, c’est après l’aube que le feu aurait été aperçu au niveau d’un magasin de bois, avant d’enflammer les kiosques contigus. «Nous sommes tous venus trouver les lieux en feu. On a alerté les sapeurs-pompiers qui, au regard de l’ampleur de l’incendie, sont venus nombreux. Hélas, il était trop tard et on a enregistré beaucoup de dégâts matériels», témoigne un sinistré, qui fouillait dans les décombres. Il ne donnera pas plus de précisions sur l’origine de l’incendie.

D’autres témoignages concordants étayeront ses propos. En fin de journée, les soldats du feu étaient encore sur le lieu du sinistre pour déblayer et surveiller. Mais chacun allait de son petit commentaire. Certains incriminaient les branchements illicites, d’autres pensaient à un feu d’origine criminelle, car pour eux, c’est le troisième incendie du genre, qui survient au même endroit. Les plus croyants le mettent simplement au compte de la Providence. Au niveau des explications des agents des services de la protection civile, il ressort que c’est au environ de 6 h30 que leur direction a été alertée sur l’incendie.

À leur arrivée sur les lieux, ils ont été contraints de recourir à des renforts compte tenu de l’étendue du feu et de la vivacité de propagation des flammes afin de le circonscrire. «Après l’arrivée des renforts, le commandant des opérations de secours a procédé à la répartition du site en trois secteurs pour empêcher le feu de se propager, notamment dans les stations-services situées aux alentours dudit marché, dans un Centre de santé communautaire à proximité et dans le Centre islamique», indique la cellule de communication de la direction générale de la protection civile qui précise que les investigations sont en cours pour en savoir plus sur l’origine du feu.

En attendant, les dégâts matériels sont énormes. Direction générale de la Protection civile, sinistrés et témoins de ce feu ravageur s’accordent à l’admettre.

Tamba CAMARA

 Source : L’Essor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *