Poutine: l’Occident ne verra pas l’effondrement de la Russie

Les pays occidentaux ont tenté d’établir une enclave antirusse en Ukraine pour voir la Russie s’effondrer, et l’opération spéciale militaire a débuté pour empêcher ce scénario d’arriver, a indiqué Vladimir Poutine lors du sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS), qui s’est tenu les 15 et 16 septembre à Samarcande, en Ouzbékistan.

« Pendant des décennies, les pays occidentaux ont constamment cultivé l’idée de l’effondrement, et de l’Union soviétique, et de la Russie historique, de son essence même », a lâché Poutine.

Et d’ajouter: « Ils peuvent toujours attendre. Qu’ils règlent leurs problèmes comme ils l’entendent ».

« Il est vraiment regrettable qu’à un moment donné, l’idée d’utiliser l’Ukraine pour atteindre ses propres objectifs ait surgi… La conclusion s’impose d’elle-même, pour empêcher un tel bouleversement des évènements, nous avons lancé l’opération militaire spéciale. C’est ce que certains pays occidentaux, dirigés par les États-Unis, tentent et ont tenté de faire: créer une sorte d’enclave antirusse, et de là, déstabiliser et menacer la Russie », a souligné M.Poutine.

Tentatives d’attaques terroristes ukrainiennes

Le président russe a fait état de tentatives d’attaques terroristes ukrainiennes en Russie, notamment contre des installations nucléaires, tout en assurant que la situation était sous contrôle.

« Quant aux attaques terroristes, oui, c’est très grave, c’est en fait le recours à des méthodes terroristes. Nous le voyons dans les meurtres de fonctionnaires sur les territoires libérés. Nous le voyons même dans les tentatives d’attaques terroristes sur notre propre territoire », a dit M.Poutine.

Selon lui, il y a même des tentatives d’assauts terroristes ukrainiennes « près de nos installations et des centrales nucléaires, en Russie, sans parler de la centrale de Zaporojié ».

Le président russe a souligné que la Russie faisait tout pour éviter le pire: « Il y aura une réponse, s’ils ne comprennent pas finalement que ces méthodes sont inacceptables ».

« Dernièrement, les forces armées russes ont effectué des frappes sur des points sensibles. Considérons-les comme des mesures de précaution. Si la situation continue d’évoluer de la même manière, la réponse sera plus sérieuse », a ajouté M.Poutine.

Aucun changement de stratégie

Le chef de l’État russe a également indiqué que le plan de l’opération spéciale n’était pas sujet à des ajustements.

« L’état-major général prend des mesures rapides au cours de l’opération, certaines choses sont considérées comme étant les plus importantes, l’objectif principal est la libération de tout le territoire du Donbass. Ce travail se poursuit malgré les tentatives de contre-attaques de l’armée ukrainienne », a noté le président.

Il a souligné qu’il n’y a que des soldats sous contrat dans l’armée russe qui prennent part à l’opération spéciale.

« J’attire l’attention sur le fait que nous ne faisons pas participer toute l’armée, ce n’est qu’une partie de l’armée russe représentée par des soldats sous contrat », a-t-il déclaré.

 Source: Sputnik

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *