‘’3 Repères pour un agent’’ de Toumani Goïta : l’hommage à un triumvirat du monde rural

Après son œuvre « Mémoires exotiques », en 2018, l’écrivain malien, Toumani Goïta, ingénieur agronome, revient avec un nouveau livre intitulé

« 3 Repères pour un agent ». Ce nouvel ouvrage a été présenté au grand public ce vendredi 5 mars 2021 au cours d’une cérémonie présidée par le directeur général de l’IPR/ISFRAS, le Dr Lassine Soumano ; en présence de l’auteur, Toumani Goïta, de l’écrivain et poète ivoirien Samuel Dégni, non moins éditeur de Toumani Goïta. Cet essai de 114 pages célèbre trois éminents cadres qui ont marqué de leur empreinte indélébile le développement de l’agriculture voire du monde rural au Mali.

Ce livre est témoignage sur parcours d’hommes qui ont su marquer d’une empreinte indélébile l’histoire du monde de l’agriculture du Mali et d’ailleurs. Il s’agit de: Daniel Siméon Kéléma, ex-Ségal du ministère de l’Agriculture ; Mamadou Traoré, DG de l’Office du moyen Bani ; Oumar Maïga, ancien directeur national de l’agriculture. Le livre est vendu à 4 000 F CFA dans les kiosques.

Dans son mot de bienvenue, le Directeur général de l’IPR/ISFRAS, le Dr Lassine Soumano, a salué l’esprit d’un jeune qui, dit-il, est une fierté pour l’IPR.  Son œuvre, a-t-il témoigné, est d’une richesse littéraire et morale exceptionnelle. Dans cet ouvrage, dit-il, M. Goïta rend hommage à l’intégrité et à l’amour du travail bien fait.

De son côté, Samuel Dégni, écrivain et poète ivoirien, a ajouté que le livre est une invitation à la jeunesse à suivre trois figures du monde rural, repères pour les jeunes.

L’occasion était bonne pour l’auteur, Toumani Goïta, de faire un résumé du contenu de son livre. Spécialiste en gestion et administration, à l’entame de ses propos, l’écrivain a rendu hommage aux trois héros de son livre qui ont su tirer sa carrière vers le haut. « J’ai voulu par cet ouvrage de 114 pages, quatre chapitres, avec une introduction et une conclusion, immortaliser le triumvirat de l’agriculture ou simplement le patrimoine de l’agriculture de la République du Mali que j’ai nommé ici DSK, MT, OM pour leur parcours atypique et leur qualité qui échappe au commun des mortels », a-t-il souligné. Il a présenté ses trois héros comme des cadres modestes qui ont toujours soutenu leur entourage.

« Chers directeurs, vous êtes aussi et encore l’incarnation de la bravoure, du changement positif, et de l’humilité tout court. Merci du combat contre l’hégémonie dans la gestion des services publics, la chasse gardée pour les médiocres chefs qui en font leur

viatique », a-t-il dit. Avant d’ajouter que ce n’est qu’en s’instruisant qu’on peut espérer conduire un peuple à prendre conscience de certains aspects de notre culture ou de notre vie sociale.

« J’invite la jeunesse, future responsable du Mali et d’ailleurs, à s’approprier ce livre. Pas pour faire une lecture simpliste, mais pour découvrir et s’inspirer des qualités des directeurs au haut sommet de l’État qui se sont fait remarquer par leurs qualités d’humilité et de patriotisme »,a-t-il encouragé.

Présent à cette cérémonie, l’ancien directeur national de l’Agriculture, Oumar Maïga, a exprimé son émotion face à ce témoignage avant d’inviter les jeunes à suivre l’exemple de M. Goïta.

La cérémonie a été marquée par des remises de livres (une dizaine) pour la bibliothèque, ainsi que les départements d’enseignement et de recherche de l’institut.

A O

Source : Ziré