Visite inopinée du PDG de l’Office du Niger : des encouragements et des sanctions

Lors de sa tournée de prise de contact avec les producteurs et l’encadrement, du 10 au 12 mars 2020, le Président Directeur Général de l’Office du Niger, Abdel Karim Konaté, avait déclaré qu’il va « se donner le temps et les moyens de contrôler les travaux du Programme Annuel d’Entretien (PAE)» afin de s’assurer que ceux-ci se font correctement, condition sine-qua-non de tout payement lié à l’exécution desdits travaux.

Joignant l’acte à la parole, il a fait le tour, le mercredi 22 avril 2020, de certaines zones de production enfin d’évaluer le niveau d’avancement et la qualité des travaux d’entretien. Accompagné de certains de ses cadres, Abdel Karim Konaté, au cours de cette visite inopinée, s’est rendu dans les zones de Mbewani, Niono, Molodo, Ndébougou et Kouroumari. Sur place, le PDG a pu constater la réalité sur le terrain.

D’abord sur le site de Mbewani, la mission a constaté l’absence de l’entreprise sur le terrain. Une situation déplorée par le patron de l’Office. Dans cette zone, le chantier visité concerne le curage et le régalage des cavaliers du drain KM9 sur un kilomètre 240 mètres.

Ensuite, la mission a mis le cap sur Niono. Sur place, elle a visité le distributeur de Kouyan. Les travaux programmés concernent le curage mécanique sur sept kilomètres. Après, la mission a poursuivi sa visite sur les drains principaux Retail-Niono et Grüber-Niono où les travaux de déblai/remblai ordinaire sur 13km et 16km, étaient presque terminés à la satisfaction du PDG.

Après Niono, la mission s’est dirigée sur Molodo où elle a visité la piste d’accès du village de Molodo II sur lequel il est programmé un rechargement en banco compacté de soixante centimètres d’épaisseur et une fourniture et pose de latérite compactée de quinze centimètres d’épaisseur sur un kilomètre. Là, le constat fût amer, car la qualité de la latérite compactée laissait à désirer. Séance tenante, le PDG a instruit de renforcer la qualité et la quantité de la latérite.

Toujours à Molodo, la mission a visité le sous-drain de Massabougou sur lequel est programmé le déblai/remblai ordinaire sur 2km500. Là-bas, le PDG a soulevé la non pertinence des travaux. Autre fait qui a irrité le PDG Konaté, c’est le non démarrage des travaux du nettoyage mécanique sur le canal principal de Molodo long de quatorze kilomètres. Et cela, malgré l’ordre de service notifié, il y a plus d’une semaine, à l’entreprise. Sur place, le patron de l’Office du Niger a donné un délai de quarante-huit pour le démarrage des travaux, sous réserve de résilier le contrat et de l’attribuer à une autre entreprise afin que les travaux se fassent correctement.

A Ndédougou, la mission a visité d’abord les travaux déblai/remblai compacté en cours sur le distributeur (côté gauche) long de 12km et par la suite, le nettoyage mécanique du drain principal de Siengo (tronçon amont, médiane et aval) sur trente-trois kilomètres. A ce sujet, le PDG a demandé à la zone d’évaluer la faisabilité des mêmes travaux sur le côté droit du distributeur, afin que l’eau n’endommage pas les villages d’à côté en cas d’inondation.

Enfin, la mission s’est terminée dans la zone de Kouroumari, sur le distributeur de Kogoni. Les travaux étaient en cours pour le curage simple et régalage des cavaliers sur 6 kilomètres.

Notons qu’à l’issue de cette mission, le Président Directeur Général de l’Office du Niger, Abdel Karim Konaté, a encouragé certaines zones comme Niono, Ndédougou et Kouroumari pour la qualité et l’état d’avancement des travaux. Par contre, à Mbewani et à Molodo, où les chantiers n’étaient pas exécutés à hauteur de souhait, il a procédé, dès le lendemain de sa mission, a un réaménagement touchant certains responsables de zones.

SCOM/ON

Source : Ziré