Pandémie du Covid-19 : 26 membres du personnel de la MINUSMA contaminés

Le 23 avril 2020, le Porte-parole de la MINUSMA, Olivier Salgado, au cours de son traditionnel point de presse, a souligné que 26 membres du personnel de ladite mission ont été contaminés par le Covid-19 et ont été pris en charge par les autorités sanitaires.

Selon les explications de Olivier Salgado, toutes ces personnes sont placées en quarantaine et reçoivent les soins adéquats. « A signaler également, que deux cas précédents sont maintenant guéris, et c’est une bonne nouvelle, et cela qui porte le nombre de cas actifs MINUSMA à 24 (cas confirmés – cas guéris). Il est important de noter que les cas MINUSMA sont immédiatement isolés et pris en charge médicalement à Bamako »,a-t-il ajouté.

Pour Olivier Salgado, les mesures pour éviter la propagation du virus se renforcent. « Il y a deux semaines, je vous annonçais la suspension de nos lignes aériennes sauf pour cargo et urgences médicales, cette mesure vient d’être renouvelée pour 2 semaines. Dans nos camps également, les mesures se renforcent avec la multiplication de dispositifs de lavage des mains, désinfection bihebdomadaire des installations sanitaires, contacts permanents avec les équipes de riposte de COVID-19 locales, mais aussi la fermeture de lieux collectifs ou lieux de culte, entre autres. Nous sommes tous concernés et la MINUSMA adapte ses mesures en fonction de l’évolution de la propagation du virus au Mali, en parfaite coordination avec les autorités locales et l’OMS »,a-t-il ajouté.

Toutefois Olivier Salgado a rappelé que la Mission tient régulièrement informée les médias et la population de sa situation, ainsi que des mesures prises et se tient à la disposition de tous pour communiquer en toute transparence.

Des efforts pour contrer la propagation du virus

Il a par ailleurs déclaré que la MINUSMA a effectué une opération de désinfection le 22 avril 2020 dans plusieurs lieux du district de Bamako. « Cette activité entre dans le cadre de la campagne de désinfection des lieux publics en cours à laquelle la MINUSMA apporte un appui en intrants, logistiques et ressources humaines. Ce même type d’appui est envisagé en régions. La MINUSMA participera aux efforts visant à contenir la propagation de COVID-19 par le biais de projets de réduction de la violence communautaire (CVR) et de réintégration. Ils seront mis en œuvre dans les régions de Mopti, Gao, Kidal, Tombouctou et Ménaka »,a-t-il promis.

Au cours de son intervention, Olivier Salgado a aussi témoigné que dans le Centre du pays, la MINUSMA apporte un soutien logistique aux 100 jeunes volontaires qui ont été recrutés dans le cercle de Bandiagara pour participer à la lutte contre la propagation du virus. « A Mopti, la MINUSMA a également mené des activités de prévention, notamment des sessions de sensibilisation aux pratiques d’hygiène et la distribution de kits sanitaires. A Ménaka le 18 avril, la MINUSMA et les Volontaires des Nations Unies (VNU) ont aidé la direction régionale de la santé et de l’hygiène publique à préparer des kits d’hygiène pour la mise en œuvre d’activités de prévention contre le Covid-19. Ces kits comprennent des savons et des désinfectants fabriqués localement », a-t-il conclu.

Ousmane BALLO

Source : Ziré