Prétendue vacance du pouvoir : « Si c’est vacant, qu’ils viennent prendre ! » (Capitaine Ibrahim Traoré)

à la une Actualités En afrique Flash infos Infos en continus Politique

Le Capitaine Ibrahim Traoré, Président du Faso, s’est rendu, dans la matinée de ce jeudi 20 juin 2024, à la télévision nationale du Burkina (RTB) afin de constater de visu les dégâts après l’incident de tir dont elle a été victime il y a quelques jours. Une occasion pour lui de faire savoir sa solidarité au personnel, de le rassurer ainsi que l’ensemble du peuple burkinabè vis-à-vis des rumeurs ayant cours. 

Cette visite à la télévision publique du Burkina (RTB) du Capitaine Ibrahim Traoré, Président du Faso, a eu un double objectif. Premièrement, faire savoir sa solidarité et ses encouragements au personnel et secondement, apporter un message de vérité vis-à-vis de ce qui se raconte sur les réseaux sociaux et dans certaines officines.

« Ils veulent distraire les gens. Ce n’est rien d’important. Nous, on ne fuit pas. Jamais. Nous sommes soldats. Ça, c’est la dernière des choses qui vient en tête. On ne recule pas, on n’abandonne pas et on ne s’agenouille devant personne à part nos parents et Dieu. Ça c’est notre mentalité comme ça. Ils se chatouillent eux-mêmes et puis ils rient. Sinon, nous, on est là. On continue de travailler. 

On est avec vous. Chaque matin, on passe. Mais on ne voulait pas venir, pour les laisser continuer jusqu’à aller se noyer eux-mêmes. Et je pense qu’ils se sont bien noyés maintenant, toute l’Afrique a compris que ce sont des apatrides, ce sont des ennemis de la nation. Sinon, il n’en est absolument rien. Nous sommes-là, on travaille », a-t-il indiqué.

Ayant à ses côtés le ministre d’Etat, en charge de la communication, porte-parole du gouvernement Rimtalba Jean Emmanuel Ouédraogo, le Capitaine Ibrahim Traoré s’est également indigné du comportement de certains médias nationaux se faisant le relais d’autres médias occidentaux.

« Ils sont payés par la DGSE. Ils (ndlr, certains médias occidentaux) sont obligés de faire le travail qu’on leur demande. Ils ne sont pas libres en fait. Il y a beaucoup de médias qui ne vivent pas de la publicité. Ce sont des gens qui payent, et vous donnez l’information comme ils veulent. Même malheureusement ici au Burkina il y en a plein. Je pense qu’il faut faire le choix entre gagner son pain, mais aussi aimer sa patrie », a-t-il déclaré.  

S’agissant de la rumeur tendant à faire croire l’opinion nationale et internationale que le Palais de Koulouba est vide de ses occupants, le Chef suprême des armées a lancé cette plaisanterie. « C’est imaginaire. Si c’est vacant, qu’ils viennent prendre ! », a-t-il lancé.

JT 13h de la RTB 

Source : Burkina24

Last Updated on 21/06/2024 by Ousmane BALLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *