Reconduction de la grève des écoles privées : surprise et regret du gouvernement

Le ministère de l’Education nationale s’est adossé aux efforts  financiers consentis pour exprimer  sa surprise et son regret sur la reconduction du mot d’ordre de grève.

La reconduction de cette grève des associations de promoteurs d’écoles privées de l’enseignement secondaire passe mal à travers la gorge du gouvernement. Dans un communiqué publié hier et signé par le secrétaire général du ministère de l’Education nationale, Issoufi Dicko a accueilli cette décision avec  surprise,  d’autant plus que sur un reliquat de trois milliards quatre cent quatre-vingt-dix-neuf millions quatre cent soixante-sept mille (3.499.467.000) francs CFA au niveau du district de Bamako, le ministre de l’Economie et des Finances s’est engagé à régler immédiatement un montant de deux milliards (2.000.000.000) francs CFA dès l’établissement des mandats par les services compétents. Nonobstant, la porte reste ouverte. A en juger par l’appel du  ministre de l’Education nationale  qui a ‘’réitéré son appel au dialogue et à la préservation des intérêts des enfants du Mali’’.

Les associations de promoteurs d’écoles privées de l’enseignement secondaire ont reconduit leur mot d’ordre d’arrêt de travail de 120 heures à compter du lundi 13 novembre dernier.

Les associations de promoteurs d’écoles privées de l’enseignement secondaire vont –elles revenir de sitôt à la table des négociations ? Le temps nous le dira

Diakaridia Sanogo 

Source : L’Informateur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *