Mali : la directrice pays de Accountability Lab, Doussouba Konaté, honorée, suite à son passage au Forum sur la démocratie de Obama Foundation

La directrice pays de Accountability Lab Mali, Mme Doussouba Konaté, a partagé un panel avec l’ancien président américain, Barack Obama, le 17 novembre2022 à  Washington dans le cadre du Forum sur la démocratie de ‘’Obama Foundation’’.  Ce 8 Décembre 2022, un déjeuner de presse a été organisé à son honneur par Accountability Lab Mali.

Au cours de ce déjeuner, la presse et autres invités ont eu droit à l’intervention de Doussouba Konaté en Anglais. Très à l’aise et avec une grande connaissance sur les réalités qui minent l’Afrique, particulièrement le Sahel, Doussouba Konaté a réussi à convaincre l’ancien président américain, Barack Obama, et tous les participants du Forum, qui l’ont plusieurs fois ovationnée.

Dans son intervention traduite en français, la directrice pays de Accountability Lab Mali a déclaré : « Nous devons changer notre communauté, notre région et notre continent. Personne ne le fera à notre place.» Ainsi, elle catalyse une nouvelle génération de citoyens actifs et de leaders responsables pour développer et mettre en œuvre des idées positives pour l’intégrité.

Doussouba Konaté n’a pas non plus manqué de rappeler : « Nous vivons dans des conditions qui ont effectivement créé, d’une certaine manière, ces coups militaires. Pour le cas du Mali, plus spécifiquement , il y a eu des manifestations massives dans les rues de Bamako, car l’ensemble de la population, les jeunes, les mères, absolument tout le monde a protesté contre le gouvernement tout simplement parce qu’il y a une défaillance dans l’exécution du contrat social, dans le sens où la population n’a pas accès aux services sociaux de base, y compris la sécurité des personnes et de leurs biens. Il y a aussi la corruption qui crée beaucoup d’exclusion, les gens n’ont pas accès aux opportunités économiques. La liste est encore longue. Il y a différents problèmes qui ont conduit à ces coups d’Etat militaires. Aujourd’hui, nous sommes dans une situation ou une partie de la population soutient ces coups d’Etat militaires estimant que c’est l’Institution la plus forte, parce que le gouvernement n’a pas été capable de remplir sa mission régalienne. »

Selon elle, les processus démocratiques ne sont pas respectés. « Les règles sont constamment enfreintes et nous avons des fonctionnaires et des dirigeants corrompus qui s’emparent de toutes les ressources, du pouvoir politique et des ressources économiques », déplore-t-elle.

Inverser le récit et nous concentrer sur les choses positives

En réponse aux questions du président Barack OBAMA sur les conflits, les troubles civils, les coups d’État militaires et beaucoup d’autres crises qui se déroulent en Afrique  sur fond de la fracture ethnique, Doussouba a rappelé que nous avons besoin d’un récit positif, pour changer tout cela, avant de déclarer : « Chaque fois que nous allumons la télévision, chaque fois que nous entendons quelque chose sur le continent africain, malheureusement, la plupart du temps, c’est négatif. Mais Dieu sait que sur le continent, il se passe des choses merveilleuses, il y a des gens extraordinaires qui font un travail extraordinaire. Et je pense que nous devons vraiment inverser le récit et nous concentrer sur les choses positives, car c’est ainsi que nous pouvons inspirer les gens, et vraiment mettre de la lumière sur les rôles modèles, et montrer aux jeunes que c’est possible. Il y a d’autres façons de faire les choses. »

Aussi, Doussouba Konaté a fait savoir à l’assistance du Forum sur la démocratie de ‘’Obama Foundation’’ qu’au Mali, en termes de gouvernance, il est important de souligner le travail incroyable que font certains des meilleurs fonctionnaires. En réalité, souligne-t-elle, il existe des fonctionnaires extraordinaires dont nous avons besoin. « Et à travers notre campagne Integrity Icon, nous nous assurons qu’ils soient des modèles pour les générations futures », précise-t-elle.

Pour conclure, la directrice Pays de Accountability Lab Mali a expliqué que la démocratie ne se résume pas à une élection tous les quatre ou cinq ans, où les personnes au pouvoir s’engagent auprès du public juste pour avoir l’électorat. Selon elle, les personnes au pouvoir doivent s’engager auprès du public tout au long de leur mandat, non seulement pour s’assurer que la population puisse s’exprimer, mais surtout qu’elle puisse faire entendre ses préoccupations, car la démocratie n’est pas seulement un concept qui repose sur les épaules des personnes au pouvoir, mais elle concerne l’ensemble de la population.

Ousmane BALLO / Afrikinfos-Mali

3 Replies to “Mali : la directrice pays de Accountability Lab, Doussouba Konaté, honorée, suite à son passage au Forum sur la démocratie de Obama Foundation”

Comments are closed.