En attente de sa liberté sous condition : Bakary Togola libéré en catimini par des militaires ?

Sous mandat de dépôt depuis septembre 2019 pour détournement présumé de 9,4 milliards de F CFA des cotonculteurs, Bakary Togola a été libéré mardi dernier. Une libération extrajudiciaire qui serait ordonnée par des porteurs d’uniformes dans la clinique où il était en soins médicaux.

Cette libération survient alors que l’ancien président de l’Assemblée permanente des Chambres d’agriculture du Mali (Apcam) et de la Confédération des Sociétés coopératives des producteurs de coton (C-SCPC) était en attente de liberté sous caution. Le 14 juillet 2020, le juge d’instruction en charge de son dossier au Pôle économique et financier s’était prononcé sur sa liberté provisoire dont le montant avait été fixé à 3,2 milliards de F CFA.

Contre l’ordonnance du juge, le Procureur du Pôle économique avait interjeté appel. Des procédures étaient en cours au niveau de la Chambre d’accusation de la Cour d’appel pour examiner les contours de la liberté sous caution et le bien-fondé de l’appel du Procureur anticorruption. Il se pourrait même que le montant de la caution soit revu à la baisse.

Tout portait à croire qu’il n’y avait pas d’entrave majeure à sa libération au regard de sa santé de plus en dégradante. Ce qui l’a d’ailleurs conduit dans une clinique de la place où il est gardé depuis des mois.

Mais selon nos informations, des hommes en tenue ont surgi dans la journée du mardi (dans la foulée du putsch militaire contre IBK), à la clinique, où il était sous garde, pour lui signifier qu’il n’est plus en détention. Des faits corroborés par un de ses proches sur sa page Facebook, qui dit avoir assisté à la scène. Le même a ajouté que l’arrivée des porteurs d’uniformes qui tiraient en l’air avait créé la panique parmi le personnel et les patients des lieux. “Mais qu’il y a eu plus de peur que mal, car leur objectif était de libérer Bakary Togola”. Plus tard dans la même journée, le célèbre détenu a été pris en photo par des amis et balancée sur les réseaux sociaux pour témoigner de son élargissement.

Bakary Togola n’étant pas un détenu politique et qu’il a été écroué pour un présumé crime économique portant sur le détournement de 9,4 milliards de F CFA appartenant à la C-SCPC, il paraît utopique qu’il soit élargi de cette façon rocambolesque. En plus de la liberté sous caution qu’il était en train de recouvrir légalement, il serait mieux pour lui-même de laisser la justice suivre son cours. Seule cette voie serait la meilleure pour lui de se défendre vis-à-vis de la loi pour ce qui est de sa culpabilité dans cette affaire.

Il y a deux semaines environ, deux de ses codétenus dans le même dossier, en l’occurrence les présidents de la C-SCPC de Kita, Soloba Mady Kéita et de Sikasso Drissa Traoré ont bénéficié de la liberté, après jugement bien sûr.

Abdrahamane Dicko

Source: Mali Tribune