Situation politique, Scandale de l’engrais : Mohammed VI a-t-il boudé le Sénégal ?

Attendu au Sénégal depuis près d’un an, le roi du Maroc, Mohammed VI, n’a toujours pas foulé le sol du pays de la Téranga. La situation politique très tendue, ainsi que le scandale des détournements d’engrais n’auront pas favorisé le déplacement du souverain dans ce pays ouest-africain.

Le roi du Maroc, Mohammed VI, est attendu au Sénégal depuis le mois de février. Une visite officielle du souverain à Dakar, annoncée à l’époque à grand fracas. Cette visite, disait-on, visait à renforcer les liens économiques et diplomatiques entre le Maroc et le Sénégal. Il était dit que le roi marocain était attendu pour s’entretenir avec le Président sénégalais, Macky Sall, sur des questions régionales et continentales.

Par ailleurs, avait indiqué Rabat, les deux dirigeants devaient procéder à la signature de plusieurs accords de coopération. Un déplacement du 23ème souverain alaouite qui revêtait un caractère très particulier, puisque le roi devait procéder à un important don de fertilisants. Maroc diplomatique évoquait 5 000 tonnes de fertilisants visant à lutter contre l’insécurité alimentaire due à la flambée des prix des denrées.

Trafic d’engrais et tension au Sénégal

Des dons de l’OCP (Office chérifien des phosphates) qui intervenaient après ceux de plus de 25 000 tonnes de phosphates, offerts au Sénégal, en octobre 2022. Seulement, au moment où le roi est annoncé au pays de la Téranga, éclatait un scandale. D’importantes quantités de fertilisants, 2 000 tonnes, avaient été découvertes dans un entrepôt à Kaolack (centre du Sénégal). Des fertilisants en provenance du Maroc.

En effet, il s’agissait d’engrais contenu dans des sacs de l’OCP et qui était reconditionnés dans des sacs à l’effigie de la Gambie. Un trafic qui ne disait pas son nom. Même si les autorités sénégalaises ont, par la suite, tenté d’écarter toute idée de trafic. Un scandale qui voyait le jour au moment où les prix de l’engrais s’envolaient, alors que le Sénégal avait reçu 25 000 tonnes d’engrais du royaume chérifien, quelques mois plutôt.

Une visite reportée sine die

De quoi dégoûter plus d’un, y compris le roi Mohammed VI. Est-ce une raison suffisante pour annuler son voyage au Sénégal ? Aucune certitude. L’on sait que le roi, attendu au Sénégal après son long séjour gabonais (trois mois) n’a pas encore mis les pieds dans ce pays où l’attendent deux importantes inaugurations. Le quai de pêche de Soumbédioune qui porte son nom et le centre de formation professionnelle et technique de Diamniadio.

Notons toutefois que la programmation de ce voyage du souverain coïncide avec une situation politique très tendue au Sénégal. La traque contre l’opposant sénégalais le plus populaire, Ousmane Sonko, a fini de créer une situation de tension dans le pays. Actuellement, le leader du parti dissous Pastef séjourne en prison. Un climat qui, en aucun cas, ne peut favoriser la visite d’un dirigeant. Et c’est dans ce contexte que le séjour du roi marocain avait été programmé, puis reporté sine die.

Source : Afrik.com  

One Reply to “Situation politique, Scandale de l’engrais : Mohammed VI a-t-il boudé le Sénégal ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *