Laitue : un élément nutritif qui se fait rare 

Malgré qu’elle devienne peu à peu chère sur le marché, beaucoup de personnes consomment la salade.  Elle reste un plat prisé des Maliens. 

La laitue, appelée parfois salade, est un aliment frais que la plupart des citoyens mangent à Bamako. Elle est le plus souvent accompagnée par des légumes frais comme la tomate, les oignons ou encore le concombre qui sont riches aussi en vitamines. Ce qui donne une diversité d’aliments pleins de valeurs nutritionnelles.

Cependant, la salade n’est pas aussi consommée en cette période qu’en décembre, une période fraîche. Car en cette période de chaleur, la salade se fait rare parce qu’elle demande assez d’eau et sa croissance est généralement favorisée par la fraîcheur.

La majeure partie des maraîchers de salades n’ont pas assez d’eau pour l’arroser durant toute la période de chaleur. Conséquence : les vendeuses n’ont pas assez de marché qu’en décembre et janvier.

Issouf Koné est un jardinier à Kalaban-coro. « Je plante de la salade depuis 3 ans. Ma salade se vend mieux en période de fraîcheur qu’en période de chaleur. Car la salade résiste moins à la chaleur et demande au moins 3 à 4 arrosages par jour. Ce qui est difficile pour nous qui devons puiser difficilement de l’eau pour les arroser ».

Batoma Keita est vendeuse de laitue au marché de Daoudabougou depuis 10 ans. Elle se plaint du mécontentement des clients car d’autres veulent même l’acheter à 100 F CFA l’unité. Chose qui ne l’a fait pas bénéficier.  Elle s’approvisionne à Sotuba et Djelibougou. « Les gasoils qui servent également à faire fonctionner les moteurs pour arroser les plantes sont chers », affirme-t-elle.

Kadidiatou Doumbia, une autre vendeuse de salade, explique les difficultés qu’elle rencontre en cette période de chaleur. « Les salades coûtent moins chères en période de fraîcheur.  Elles ne sont pas aussi abordables qu’on le pense maintenant. Les clients veulent toujours un bon prix, même si des fois, le moment n’est pas favorable. Les pertes sont souvent nombreuses pour nous en cas de mévente».

Malgré qu’elle se perde peu à peu aux marchés, beaucoup de personnes la consomment et elle reste un repas favori pour les Maliens. Elle contient assez de vitamines comme la vitamine B, C, et E, et des fibres. La salade est aussi une source de minéraux : le potassium et le calcium.

Marie Dembélé (stagiaire)

Source: Mali Tribune