Vidéo malveillante contre les FAMa : la DIRPA dénonce et appelle à la mobilisation dernière l’armée 

Suite à une vidéo jugée malveillante contre les forces armées du Mali (FAMa) diffusée ces derniers temps sur les réseaux, le Colonel-major Diarran Koné, Directeur de l’informations et relations publiques des armées (DIRPA), a rencontré la presse le 9 octobre 2020. L’objectif de cette rencontre était d’inviter les médias à ne pas relayer de telles vidéos/informations pouvant démoraliser les forces armées et de sécurité.

A l’entame de ses propos, Diarran Koné a rappelé qu’une vidéo circule sur les réseaux sociaux montrant des images de soldats FAMa subissant des traitements inhumains, dégradants et contraires aux lois et principes de la guerre.  Pour le conférencier, ces images heurtent toutes les sensibilités humaines, parce que la vision de l’autre souffrant est insupportable. Il a insisté sur le fait qu’on doit préserver la dignité de l’homme dans ses derniers instants.

Pour lui, il ne fait aucun doute que ces images visent à provoquer les FAMa et à leur tendre le piège d’une éventuelle vengeance. « Les FAMa n’y cèderont pas », a-t-il rassuré. Selon Diarran Koné, la seule certitude est que la traque des terroristes va continuer sans relâche.

Derrière cette vidéo malveillante, il accuse les ennemis de notre pays, ceux-là qui ne veulent pas d’un retour de la paix au Mali et qui vivent de ce conflit entre Maliens. L’objectif étant de saper le moral des troupes et de créer le doute et la panique chez les populations.

Une apologie du terrorisme

Aussi, cette rencontre a été une occasion pour Diarran Koné d’insister le professionnalisme des FAMa. Selon lui, les auteurs de cette vidéo ont l’intention de saper le moral des FAMa qui, dit-il, sont en train de renverser la tendance sur le terrain depuis un certain temps face aux groupes armés terroristes qui endeuillent le nord et le centre de notre pays. « Partager ces images sur les réseaux sociaux revient à faire l’apologie du terrorisme »,a prévenu le Colonel-major.

De ses explications, la vidéo est montée avec de vieilles images de l’attaque de Bouka Wère dans la zone de Diabaly. «Ces images sont réutilisées aux fins de propagande par les terroristes ou leurs suppôts, les auteurs sachant pertinemment que, les FAMa ont, depuis, repris l’offensive avec beaucoup de succès dans toutes les zones concernées », a indiqué le directeur de la DIRPA.

D’ailleurs, a-t-il fait constaté, chaque fois que le pays avance vers la paix, comme c’est le cas aujourd’hui où les Maliens se retrouvent de plus en plus pour sortir notre pays de la crise qui a conduit aux évènements du 18 août 2020, ces manœuvres reprennent avec beaucoup de subtilité, d’intensité et de haine.

C’est pourquoi, il s’est dit convaincu qu’aucun citoyen conscient de ses devoirs et obligations, ne dérogerait aux dispositions des Conventions de Genève, portant sur le concept de traitement humain, applicable aux conflits armés non internationaux.  « Les FAMa ont bien compris et ne se laisseront pas piéger », a-t-il.

Avant de terminer, Diarran Koné a lancé un appel pressant à la presse nationale et aux organisations faitières de la presse d’aider les FAMa à lutter contre ces pratiques qui mettent en cause notre cohésion sociale et sapent le moral de nos troupes qui malgré les difficultés et les contraintes se battent farouchement au quotidien pour protéger notre pays et nos populations.

« Les FAMa restent respectueuses des Droits humains et comprennent les visées malveillantes et subversives derrière cette propagande avec les seuls objectifs de les pousser à des actes de représailles contre-productives et contraires à l’éthique et à la morale »,a-t-il conclu.

A O

Source : Ziré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *